Cahier des charges du/de la maître-sse mentor référent-e

Enseignement secondaire II postobligatoire. Cycle d’orientation. Directions générales
jeudi 3 juillet 2008
popularité : 1%

Dès la rentrée de l’année scolaire 2008-2009, la formation professionnelle initiale des maîtres et maîtresses en formation (MEF) sera confiée à l’université de Genève.

Si le RF-Dir de l’école dans laquelle ils ont été engagés n’enseigne pas la même branche qu’eux, les MEF bénéficieront, selon leurs besoins objectifs, et pendant l’année de transition, d’un-e maître-sse mentor référent-e (MMR), qui les accompagnera dans le cadre de leur entrée dans la profession, en collaboration avec le ou la RF-Dir, dont le cahier des charges a d’ores et déjà fait l’objet d’un ajout pour 08-09.

Certaines exceptions peuvent inciter à renoncer à cette désignation, ou à n’octroyer qu’un soutien limité : par exemple, aux nouveaux MEF qui auront déjà accompli de longs remplacements et acquis ainsi une connaissance suffisante du système (programmes scolaires, évaluation, etc.).

Les MMR désignés par la direction de l’école recevront, le cas échéant, et au maximum, un dégrèvement de 0,50 heure (soit au poste, lorsqu’il s’agira du suivi intensif et régulier d’un-e MEF sans expérience significative, dans des classes particulièrement exigeantes, ou dont le poste se compose de nombreux programmes différents, etc., soit au cachet : suivi plus important en début d’année, quelques séances de travail et de suivi prévues).

Aucune indemnité n’est prévue en sus de cette rétribution.

1. Activités d’accueil et de mise au courant des maîtres et maîtresses en formation

Les MMR collaborent à l’entrée dans la profession des MEF de première année dans leurs disciplines en relation avec RF-Dir, doyens et doyennes, PG et groupes de discipline.

Plus précisément, ils veillent :

  • avec les RF-Dir, à la meilleure intégration possible des nouveaux maîtres au sein de leurs établissement et de leurs groupes de discipline ;
  • à accompagner les nouveaux maîtres et maîtresses en formation de manière suivie, en les aidant à satisfaire à leurs besoins d’information, de documentation etc. dans les domaines de la didactique, des supports pédagogiques (matériel, etc.)
  • à leur prodiguer toute l’aide et le conseil nécessaire à la bonne prise en charge et conduite des classes ;
  • à les aider à formuler leurs besoins en matière de ressources ;
  • à informer les directions. soit pour elles les RF-Dir. des problèmes éventuels.

2. Rôle des maîtres et maîtresse mentor référent-es dans le dispositif d’évaluation des prestations professionnelles des maÎtres en formation

  • Les MMR rédigent à l’intention des directions d’école un rapport d’activité qui fait le point sur le travail engagé.
  • Tout en prenant une part active dans le dispositif de suivi des prestations, les maîtres-ses mentor référent-es ne rédigent pas de rapport à caractère évaluatif.

Adopté par les directions générales de l’enseignement secondaire.

Juillet 2008

Copie : Mme Marianne Frischknecht, secrétaire générale du DIP
M. Frédéric Wittwer, chef de projet délégué aux affaires intercantonales