Fribourg : Festival international de Films

, popularité : 12%

Riche de douze longs métrages, la compétition internationale essaie de refléter la diversité des styles et des genres qui font la splendeur du cinéma. Elle comprend aussi bien des succès du box-office que des premiers films.

Films d’ouverture et de clôture
Un film asiatique étonnant ouvrira le festival (Little Big Soldier). Avis aux amateurs de Jackie Chan ! Quant au film projeté lors de la cérémonie de clôture, il a battu tous les records au box-office brésilien. Tropa de Elite 2 – O Inimigo Agora é Outro est le dernier long métrage de fiction du réalisateur José Padilha dont le FIFF a projeté en 2009 les films Onibus 174, Garapa et Tropa de Elite.

« Little Big Soldier » de Sheng Ding
Hong Kong, 2010

La compétition internationale
Cette année il y aura aussi bien des succès de box-office nationaux, tels Aftershock de Feng Xiaogang (Chine) ou Miss Tacuarembó (Uruguay), une comédie musicale de Martin Sastre, que des films plus intimistes, comme Fix Me du réalisateur palestinien Raed Andoni, un docufiction coproduit par la société suisse Akka films, teinté d’humour sur la difficulté d’être reconnu comme individu dans une société qui veut se libérer de l’occupation. Il y aura également un film guatémaltèque que Julio Hernández Cordón a réalisé entre marimbas et heavy metal, Las Marimbas del Infierno, ainsi que Bi, Dung So !, un long métrage vietnamien du jeune réalisateur Phan Dang Di, qui avait signé le scénario de Choi Voi (Adrift), en compétition au FIFF en 2010.

« Miss Tacuarembó » de Martín Sastre
Argentine, Espagne, Uruguay, 2010

La compétition internationale fait aussi une large place à des premiers films, comme Autumn, de l’acteur indien Aamir Bashir, très populaire dans son pays, ou Sin Retorno de Miguel Cohan (Argentine) avec la révélation (pour nous Suisses) d’un jeune acteur, Leonardo Sbaraglia. L’Iran sera aussi présent avec deux films, une comédie à sketches Please Don’t Disturb et un film sombre, La maison sous l’eau de Sepideh Farsi qui raconte l’histoire d’une erreur judiciaire. La Colombie nous donnera Los Colores de la Montaña de Carlos César Arbeláez.

Enfin, la Corée du Sud sera représentée par Poetry de Lee Chang-dong, prix du meilleur scénario au festival de Cannes 2010, et Late Autumn de Tae-Yong Kim qui nous conte la relation fragile de deux êtres au passé douloureux.

« Mother » de Bong Joon-ho
Corée du Sud, 2009

Le jury international de la 25e édition
Les cinq professionnels du cinéma chargés de décerner le Regard d’or, Grand Prix du Festival International de Films de Fribourg, sont : la réalisatrice espagnole Mercedes Álvarez, le producteur suisse Christian Davi, le producteur et distributeur indien Sunil Doshi, la cinéaste marocaine Izza Genini et le cinéaste géorgien George Ovashvili.

Voir en ligne : Festival International de Films de Fribourg