Genève : ADC

, popularité : 12%

A l’affiche de l’Association pour la danse contemporaine en mai, deux interprètes qui raviront les spectateurs.

« Robot, l’amour éternel »
© Gregory Batardon

Kaori Ito : Robot, l’amour éternel
Interprète merveilleuse, Kaori Ito se jouait dans Plexus d’Aurélien Bory d’une forêt de lianes synthétiques, virtuose comme une androïde. Déjà, la recherche de la gravité, d’un dialogue entre l’espace et le corps vide, et la simulation parfois d’une danse macabre même si l’humour est une joie qu’elle voudrait faire partager.
Dans ce nouveau solo intitulé Robot, l’amour éternel, la chorégraphe poursuit cette exploration des contours de l’humanité et des possibilités du corps, animé comme inanimé.

Du 8 au 18 mai 2018

« How to Proceed »
© Bart Grietens

Thomas Hauert : How to Proceed
Pour les 20 ans de sa compagnie ZOO, Thomas Hauert invite ses proches collaborateurs à tisser les multiples fils de leurs rêves et utopies sur des trames complexes, mais passionnantes.
Sarah Ludi, Samantha van Wissen, Mat Voorter, Gabriel Schenken, Fabian Barba, Liz Kinoshita, Albert Quesada et le chorégraphe s’inspireront des Hakas maoris, du chœur récitatif ou encore des rituels du charivari pour exprimer une forme de colère grandissante. La pièce se donnera sous la forme d’un trompe-l’œil, avec un développement dramaturgique à vue, troublant les lignes entre processus de création et représentation.

Du 24 au 26 mai 2018

Réservation : +41 (0)22 320 06 06

Voir en ligne : ADC-Genève

Brèves Toutes les brèves