Genève : Béjart Ballet Lausanne

, popularité : 12%

A l’occasion de son 10ème anniversaire – et dans la continuité de son objectif de récolte de fonds destiné à poursuivre le financement des programmes de recherche en cours – la Fondation Sanfilippo Suisse organise une soirée caritative avec le Béjart Ballet Lausanne.

Après 5 ans, le Béjart Ballet Lausanne revient à Genève pour la soirée anniversaire des 10 ans de la Fondation Sanfilippo Suisse. Avec pour écrin le somptueux Bâtiment des Forces Motrices, le programme sera composé de deux parties : t ‘M et variations… une création de Gil Roman, et Boléro de Maurice Béjart. Le spectacle sera suivi d’un cocktail dînatoire et d’une vente aux enchères pour celles et ceux qui souhaitent soutenir l’action de la Fondation.

« t’M et variations »
© BBL/Gregory Batardon

t ‘M et variations…
Cette création de Gil Roman avait ouvert les commémorations du 30ème anniversaire du BBL, en 2017. Le directeur artistique signe un ballet où les pas sont autant de mots adressés à Maurice Béjart. Pages après pages, sous la forme d’un journal, relation à l’intime, t ‘M et variations… est une suite de variations sur le thème de l’amour et de la nécessité intérieure de la danse. Une chorégraphie magistrale, radicalement fascinante, chronique d’un jour de fête pleine de couleurs et d’arabesques. Un spectacle de sensations pures.

« Boléro »
© BBL/Marc Ducrest

Boléro
Célèbre composition de Maurice Ravel pour orchestre, Boléro chorégraphié par Maurice Béjart est un ballet envoûtant au succès planétaire qui fait la part belle à l’amour et à la séduction. Sans cesse dépoussiérée, cette chorégraphie à trois temps reste encore et toujours une œuvre intemporelle. Selon Maurice Béjart, Boléro est « une danse d’un mouvement très modéré et constamment uniforme, tant par la mélodie que par l’harmonie et le rythme, ce dernier marqué sans cesse par le tambour. Le seul élément de diversité y est apporté par le crescendo orchestral. Une musique trop connue et pourtant toujours nouvelle grâce à sa simplicité. Une mélodie – d’origine orientale et non espagnole – s’enroule inlassablement sur elle-même, va en augmentant de volume et d’intensité, dévorant l’espace sonore et engloutissant à la fin la mélodie. »

Mardi 19 novembre 2019 à 20h

Billetterie : Ticketcorner

Brèves Toutes les brèves