Zurich & Genève : « Break The Tango »

, popularité : 9%

Zurich et Genève accueilleront cet automne un spectacle original. Titré « Break The Tango », il s’agit d’une symbiose entre la tradition et la modernité, entre l’Amérique du Sud et l’Europe, entre le tango et le breakdance avec pour seul point commun : la rue. Les traditions sont brisées et de nouveaux mouvements voient le jour.

« Break The Tango »
© René Tanner

Les Créoles gaucho de l’arrière-pays argentin et les immigrants européens ont transformé Buenos Aires en un melting-pot culturel dans lequel ils ont confronté leurs différences jusqu’à faire finalement naître une culture commune dans les banlieues…

L’idée de fusionner le tango avec la street dance, mélange quasi improbable, a émergé il y a quelques années à Zurich alors que le chorégraphe et champion du monde de tango, German Cornejo, était en tournée en Suisse avec la compagnie classique « Tango Fire ».

« Break The Tango »
© René Tanner

Le concept repose sur des effets visuels, une chorégraphie novatrice et audacieuse et une atmosphère enivrante. Alors que les danseurs de tango, German Cornejo, Gisela Galeassi (tous deux anciens champions du monde) ainsi qu’Ezequiel Lopez et Camila Alegre, évoluent élégamment sur la scène, les breakdancers athlétiques fusionnent avec les traditions de la milonga. Ce qui apparaît d’abord comme une combinaison impossible devient au fur et à mesure que le spectacle progresse une union parfaite. « Break The Tango » combine deux styles de danse bien distincts et démontre combien le mélange de tango et de street dance peut être fougueux, explosif et excitant. A cela, ajoutez un groupe de quatre musiciens et une chanteuse qui accompagnent la troupe en interprétant, entre autres, des hits d’Adele et d’Otros Aires. La rencontre de deux cultures pour une soirée enchaînant les prouesses avec audace…

Du 22 octobre au 5 novembre 2019 / MAAG Halle, Zürich

Du 8 au 10 novembre 2019 / Théâtre du Léman, Genève

Billetterie : Ticketcorner

Voir en ligne : Opus One

Brèves Toutes les brèves