Aarau : L’art en secret

, popularité : 20%

L’exposition présentée par l’Aargauer Kunsthaus est produite en collaboration avec la Collection de l’Art Brut à Lausanne. Une intéressante occasion de découvrir des œuvres qui ont vivement intéressé Jean Dubuffet.

Aloïse Corbaz, « Napoléon portant une reine au corps cerné de perles », ca. 1946 –1947
Collection de l’Art Brut, Lausanne . Photo Olivier Laffely, Atelier de numérisation – Ville de Lausanne

En 1945, le peintre français Jean Dubuffet découvre en Suisse un terrain de collection et de recherche : dans la vie de tous les jours, mais aussi dans les hôpitaux, les prisons et les cliniques psychiatriques, il rencontre des gens qui réalisent, à des encablures du monde artistique officiel, des peintures gestiques, des assemblages et des dessins d’une grand sensibilité. Il rassemble sous le concept d’Art Brut ces formes artistiques intuitives et autodidactes.

Aujourd’hui que l’Art Brut est reconnu à l’échelle du globe, il est logique de porter le regard vers l’histoire qui relie étroitement notre pays à ce genre. L’exposition de l’Aargauer Kunsthaus donne à voir des œuvres d’art suisses datant des débuts du XXe siècle à aujourd’hui et provenant de la Collection de l’Art Brut (Aloïse Corbaz, Adolf Wölfli, etc.), qu’il complète par des pièces en sa possession (Walter Arnold Steffen, Alois Wey, etc.). Parfois sauvages et libres dans leur geste, d’autres fois précises et riches en détails, ces œuvres racontent l’homme, la nature, l’architecture et la symbolique.

Jusqu’au 28 avril 2019

Voir en ligne : Aargauer Kunsthaus

Brèves Toutes les brèves