Amsterdam : Tout Rembrandt

, popularité : 11%

A l’occasion du 350e anniversaire de la mort de Rembrandt, le Rijksmuseum présente en 2019 pour la première fois dans l’histoire une exposition rétrospective de toutes les peintures, gravures et dessins de Rembrandt, issus de sa collection.

Avec des chefs-d’œuvre tels que La Ronde de nuit, La Fiancée juive et Le Syndic de la guilde des drapiers, le Rijksmuseum est dépositaire de la plus grande collection au monde de peintures de Rembrandt et, en outre, l’aperçu le plus représentatif de toute son œuvre. Compte tenu de la fragilité des dessins et des gravures, c’est la première fois dans l’histoire du musée que toute la collection est exposée dans son entièreté. L’exposition Tous les Rembrandt donne une image incomparable de Rembrandt en tant qu’artiste, en tant qu’être humain, en tant que conteur, et montre à quel point il était un novateur.

Collection Rembrandt au Rijksmuseum
Les 22 tableaux, de son œuvre de jeunesse Portrait d’un jeune homme à son plus tardif Autoportrait en apôtre Paul, donnent un aperçu de l’ensemble de sa vie. Le point culminant de la collection de tableaux est le plus grand chef-d’œuvre de Rembrandt : La Ronde de nuit.

L’importante collection de dessins, 60 au total, couvre toutes les périodes et tous les styles de Rembrandt, dont un certain nombre de dessins exceptionnels de ses débuts. Le Rijksmuseum ne présente que les 300 meilleurs et les plus beaux exemplaires des 1300 gravures de Rembrandt. Comme les gravures et les dessins du XVIIe siècle sont particulièrement fragiles et très sensibles à la lumière, ils sont rarement montrés ou prêtés. Le fait que le Rijksmuseum présente aujourd’hui l’ensemble de sa collection Rembrandt pendant près de quatre mois est unique dans son histoire.

L’exposition
L’exposition Tout Rembrandt présente la vie et l’œuvre de Rembrandt à partir de thèmes. Dans la première partie, nous voyons les étapes importantes qu’il a franchies en tant que jeune artiste. Nous regardons par-dessus son épaule dans le miroir. Qui regarde de près ses nombreux autoportraits observera sa progression, son talent sans pareil. Dans une autre partie, nous faisons connaissance de son environnement. Dans ses jeunes années, Rembrandt s’exerce à faire le portrait de sa mère, de sa famille et de ses connaissances et, plus tard, de son épouse Saskia. Il représente même d’une manière pénétrante sa femme Saskia clouée au lit. Le monde qui l’entoure le fascine aussi. Des mendiants et musiciens de rue aux vagabonds et aux acteurs, il réalise d’innombrables portraits des gens qu’il rencontre.

Rembrandt était un conteur plein de talent. Ses histoires forment le cœur de la dernière partie de l’exposition. Mieux que quiconque, Rembrandt a compris l’art d’atteindre le cœur d’une histoire. La plupart sont de vieilles histoires tirées de la Bible, comme La Fiancée juive (Isaac et Rebecca) (vers 1665-1669) et Autoportrait en apôtre Paul (1661), qu’il a su restituer à l’échelle humaine, de manière reconnaissable, intime et perceptible, par sa maîtrise de l’expression des gestes et des émotions. D’abord délicatement, et plus tard avec une technique expérimentale plus flagrante. Il utilise ingénieusement les effets de couleur et de lumière pour renforcer ses histoires et les ramener à leur essence.

Du 15 février au 10 juin 2019

Voir en ligne : Rijksmuseum

Brèves Toutes les brèves