Angers : Artémis

, popularité : 12%

Artémis, artiste autodidacte, est née en France en 1941. Son parcours artistique et personnel l’entraîne au Lichtenstein puis en Grèce à Tinos, où elle s’installe dans les années 90. L’exposition au musée de la tapisserie contemporaine présente la donation du « Cycle de L’Odyssée », que l’artiste a offert à la Ville en 2010, enrichie d’un nouveau cycle de tapisseries « La grande Licorne ».

« L’Odyssée » est un ensemble composé de douze tapisseries de grand format, réalisées de 1992 à 2000. Elles sont inspirées par l’épopée d’Homère et de Nikos Kazantzakis (1883-1957). Les thèmes choisis par l’artiste abordent tour à tour, par couple, différents personnages comme Ulysse, Pénélope, Circé…

« La grande Licorne » est un cycle sur lequel l’artiste a travaillé de 2001 à 2011.
Tout a commencé par un songe de l’artiste. « Elle était blanche, de la grandeur d’un cheval dont elle se distinguait par sa corne pointée vers le ciel…De la Licorne blanche émanait une si forte lumière, une telle énergie, une telle vitalité, que soudain l’air fut envahi de spermes blancs, pareils à d’épais et légers flocons de neige… La Licorne est venue à moi, librement, par sa propre volonté, me féconder de sa lumière et de sa vie  ». Artémis

Le cycle se poursuit, inspiré par de multiples sources littéraires, religieuses et philosophiques. Ainsi nourrie des récits de l’occident médiéval mais également du tantrisme indou, Artémis nous convie à un véritable voyage initiatique.

Grâce aux magnifiques clichés de John Anthony Mc Conkey, l’exposition souligne le lien de création entre Artémis et Tinos, île de la mer Egée, baignée de lumière. Des dessins et maquettes préparatoires aux tapisseries accompagnent le parcours ; ils rendent compte du travail préparatoire de la tapisserie de haute lice et de l’ultime acte de création au moment du tissage.

A contempler jusqu’au 24 novembre 2013

Voir en ligne : Musée de la tapisserie contemporaine

Brèves Toutes les brèves