Bâle : De Dürer à Gober

, popularité : 14%

Sous le titre « De Dürer à Gober. 101 dessins de Maîtres de la collection du Kupferstichkabinett », le Musée des beaux-arts de Bâle présente une sélection d’œuvres couvrant plusieurs siècles.

Depuis le 15e siècle tardif, dessinateurs, graveurs sur cuivre et sur bois, peintres et sculpteurs sur bois sortent de plus en plus de leur anonymat et signent leurs œuvres. Ainsi acquièrent-ils une nouvelle légitimation artistique. L’autoportrait du jeune Hans Baldung Grien, réalisé vers 1502, constitue une illustration aussi soudaine que manifeste de ce changement. Le dessin jouit maintenant d’une valorisation évidente, il est considéré comme œuvre d’art à part entière au même titre qu’un tableau.

Jusqu’au milieu du 15e s., la technique dite des hachures déterminait l’aspect général de nombreux dessins, jusqu’à ce que Martin Schongauer impose son style. Parallèlement à de petits crochets finement modelés, il utilisait un système de hachures pour le rendu des vêtements et des parties de lumière et d’ombre, une particularité propre dont l’efficacité devait connaître pour longtemps encore un développement bien au delà des frontières de la région du Rhin supérieur.

Si les 17e et 18e s. ne font pas vraiment partie des points forts de la collection, un certain nombre d’artistes de cette époque n’en sont pas moins particulièrement remarquables. Citons à titre d’exemples Matthäus Merian l’Ancien, l’Allemand Matthias Strasser, le Français Thomas Blanchet, puis les Suisses Johann Heinrich Füssli, Anton Graff, Caspar Wolf et Adrian Zingg.
Le Kupferstichkabinett dispose en outre d’une riche collection de dessins d’artistes suisses et allemands du 19e s., qui s’étend jusqu’à Arnold Böcklin. Les carnets d’esquisses de Paul Cézanne assure la transition avec la période classique de l’art moderne et les artistes du cubisme, de l’expressionnisme et du surréalisme. Des représentants de l’art dit informel conduisent ensuite jusqu’à l’époque des années 50 et 60. Dans les domaines de l’art plus récent et jusqu’à l’art contemporain, la collection possède des œuvres remarquables d’artistes, suisses, allemands, italiens et américains, tels Joseph Beuys, Andy Warhol, Georg Baselitz, A.R. Penck, Brice Marden ou Bruce Nauman.

A voir jusqu’au 24 janvier

Voir en ligne : Kunstmuseum, Bâle

Brèves Toutes les brèves