Moutier : Jean-François Comment, une vie à l’œuvre

, popularité : 36%

Toutes les expositions consacrées au centenaire Jean-François Comment sont maintenant ouvertes. Profitez de l’été pour les découvrir ! Signalons tout spécialement dans ces lignes l’exposition proposée à Moutier.

Jean-François Comment « Un vaisseau pour là-bas », 1986-87
huile sur toile, 125 x 150 cm © Fondation JF Comment

Jean-François Comment (1919-2002), peintre jurassien de renommée internationale, aurait eu 100 ans en 2019. Cet artiste a choisi de rester dans sa ville natale, Porrentruy, et d’y travailler toute sa vie, entouré des paysages qu’il aimait tant. Refusant la tentation de Bâle, Paris ou New-York comme ses galeristes (dont Ernst Beyeler), ses collectionneurs et son succès ont souvent pu le lui suggérer, il a toujours exprimé son attachement à l’Ajoie et son engagement pour le Jura dans la lutte autonomiste.

De la figuration vers l’abstraction, selon une pratique acharnée de la peinture, Jean-François Comment peignait à l’huile, utilisait beaucoup la térébenthine, travaillant au pinceau, mais aussi au tube, au racloir, à la spatule, au gicleur, au doigt, croisant deux tendances antagonistes et toujours présentes : un expressionnisme véhément, et une intériorité calme, retenue. Il alternait la pratique du chevalet et la peinture à l’horizontale (à même le sol, ou sur des tables basses), jouant des coulures, des couches superposées.

Jean-François Comment, « Salon », 1955
Huile sur toile, 155 x 130 cm © Fondation JF Comment

Jean-François Comment a aussi travaillé l’aquarelle. Il s’engageait pour une assez longue période dans cette pratique, selon une exécution rapide, impulsive, qui excluait le repentir. Cette technique a longtemps (en particulier dans les années 1960 et 1970) été pour lui un champ d’expérience ou d’expérimentation où se cherchaient, dans la fulgurance de l’instant, de nouvelles pistes ensuite mises en œuvre sur des toiles. Toujours dans une même quête insatiable de la lumière, l’artiste a également réalité des vitraux et des monotypes.

Pour célébrer ce centenaire, une rétrospective aura lieu dans trois lieux : « La figuration 1936-1953 », au Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy ; « De la figuration à l’abstraction 1953-1962 » au Musée jurassien des arts à Moutier ; « L’aventure de l’abstraction, 1962-2002 » à la Halle des expositions à Delémont scénographiée par Patrick Bouchain.

- Samedi 31 août à 11h : Visite commentée par Bernard Comment de l’exposition De la figuration à l’abstraction 1953_1962 au Musée Jurassien des Arts à Moutier (Rue Émile-Boéchat 60)

Jusqu’au 10 novembre 2019

Jean-François Comment, « Le Vol des oiseaux », 1956
Huile sur toile, 90 x 107 cm © Fondation JF Comment

Les autres expositions consacrées à JF Comment sont les suivantes :

- La figuration 1936-1953 au Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy jusqu’au 24 novembre. Samedi 10 août à 15h : Visite commentée par Bernard Comment

- L’aventure de l’abstraction 1962-2002 à la Halle des expositions à Delémont jusqu’au 11 août seulement : NE LA RATEZ PAS !
Samedi 6 juillet à 18h / Dimanche 7 juillet à 14h / Vendredi 9 août à 19h / Dimanche 11 août à 11h : Visites commentées par Bernard Comment

- Voyages (Dessins & aquarelles) à la Fondation FARB à Delémont jusqu’au 11 août
- Livres d’artiste à la Bibliothèque cantonale jurassienne à Porrentruy jusqu’au 29 septembre
et découvrez la monographie du centenaire, Jean-François Comment 100 ans, en vente sur tous les lieux d’exposition et dans les librairies partenaires indiquées sur le site internet.

Brèves Toutes les brèves