Lausanne : Hans Steiner (1907 - 1962)

, par  Sophie EIGENMANN , popularité : 15%

Jusqu’au 15 mai 2011, le Musée de l’Elysée présente « Hans Steiner : Chronique de la vie moderne ». Né en 1907 à Berne, Hans Steiner est un photographe suisse majeur qui a couvert la période de 1932 à 1962. Représentatif d’une époque, il est temps de redécouvrir son talent.

Roman d’une vie
Devenu célèbre pour avoir suivi plusieurs tentatives d’ascension de la paroi nord de l’Eiger entre 1935 et 1938, Hans Steiner a longtemps collaboré pour le « Schweizer Illustrierte Zeitung », pour « Sie + Er » et pour « Die Woche ». Lié à la tendance du photojournalisme, son travail est directement en relation avec l’histoire du pays. On y découvre une Suisse urbaine marquée par l’industrialisation, la guerre puis par la société de consommation. Témoin d’une époque, le photographe suit ses grands chantiers comme la construction du barrage de la Grande Dixence entre 1953 et 1961. D’une curiosité encyclopédique, il excelle dans la plupart des genres et suit autant l’inauguration du premier escalator de Berne en 1957 que le développement des loisirs dans la période d’après-guerre.
Pilier du travail d’Hans Steiner, la femme se libère au fil des années et des images de son carcan. Elle commence à faire du sport, à être naturelle, à gagner son indépendance. Figure structurante, elle représente le désir d’être en vie.

Célébrités
En 1939, Hans Steiner réalise un portrait du Général Guisan qui fait de lui son photographe attitré. Cette exposition nous apprend également que de nombreuses photos du général ont été censurées car jugées trop humaines par cet admirateur de Pétain et Mussolini. Hans Steiner couvre également la venue de la reine Elisabeth d’Angleterre ainsi que la visite de Churchill.

Images de son temps
Photographe de guerre, Hans Steiner accompagne en 1945 l’arrivée d’orphelins belges sur le territoire suisse. Pour ces images, il réussit à se mettre au niveau de ces enfants et à exprimer leur détresse. En 1947, la période d’après-guerre est marquée par une course à la croissance, un optimisme consumériste et le nouveau départ du tourisme. Hans Steiner s’envole pour l’Afrique, la Chine, l’Inde, l’Indonésie. Dans sa découverte du monde, il côtoie la misère tout comme la plus grande chaleur humaine.

Revalorisation des archives
Cette sélection de la collection Steiner qui rassemble plus de 100’000 photographies est d’une grande richesse. Composée d’un mélange de tirages originaux d’époque et de tirages récents sélectionnés sur la base de planches contacts, elle représente le vaste projet de restauration, valorisation, numérisation et promotion du fonds photographique du Musée de l’Elysée.
Entre positivisme industriel et angoisses existentielles, « Hans Steiner : Chronique de la vie moderne » propose un tour d’horizon de la Suisse du 20ème siècle et des idéaux de cette génération. L’exposition propose également un livre et un film : « Hans Steiner, un destin de photographe ». Le travail d’Hans Steiner y apparaît étonnant et riche en réflexion. Ephémère comme l’instant qu’il a capturé mais essentiel pour ce que son regard raconte sur l’état d’esprit d’une époque. Une étude du mystère et du sublime qui n’a pas fini de nous émerveiller.

Sophie Eigenmann

Voir en ligne : Musée de l’Elysée

Brèves Toutes les brèves