Madrid : Cézanne

, par  Viviane Vuilleumier , popularité : 14%

Pour la première fois depuis 30 ans, Cézanne a les honneurs d’une rétrospective en Espagne, et c’est le musée Thyssen qui présente 58 œuvres du célèbre impressionniste français.

Né à Aix-en-Provence, Paul Cézanne (1839-1906) est le fils d’un prospère fabricants de chants devenu banquier ultérieurement ; lors de sa scolarité, il a eu comme condisciple le futur écrivain Émile Zola, avec lequel il a entretenu une amitié pendant de nombreuses années. Dans un premier temps, Cézanne a accédé au souhait de son père et commencé à étudier la loi, mais sa vocation de peintre a été la plus forte et l’a poussé assez vite à se rendre à Paris.

Il y fait la connaissance de Pissarro, son aîné de dix ans, qui peut s’apparenter d’une certaine manière à un professeur. Cézanne rencontre également Manet et prend part aux débats des Impressionnistes qui ont lieu au Café Guerbois.

Chaque année depuis 1863, Cézanne envoie ses peintures au Salon officiel qui se tient à Paris, mais elles ne sont jamais acceptées. En 1874, il participe à la première exposition impressionniste, mais ensuite il n’exposera plus qu’une seule fois dans ce cadre, en 1877. Les critiques l’ont considéré comme le plus maladroit et le plus excentrique du groupe. Les termes négatifs utilisés pour décrire sa peinture - brutale, grossière, infantile, primitive - deviendront finalement des termes d’éloge pour l’originalité de son travail.

Alors que ses amis peintres, menés par Monet et Renoir, connaissent un succès grandissant, Cézanne, qui a abandonné la capitale pour s’installer à Aix, continuera à être ignoré jusqu’en 1895. Durant cette année charnière, entre novembre et décembre, a lieu sa première exposition en solo à la galerie Ambroise Vollard ; 150 travaux y sont présentés, et c’est à cette occasion que Cézanne gagne le respect et l’admiration de ses collègues et devient une référence auprès des jeunes peintres. Depuis cette date et jusqu’à sa mort dix ans plus tard, Cézanne est considéré comme une figure clé de l’art moderne.

Parmi les 58 œuvres présentées figurent 49 huiles et 9 aquarelles, parmi lesquelles prédominent les paysages ; ces travaux sont présentés en compagnie de neufs peintures d’artistes tels que Pissarro, Gauguin, Bernard, Derain, Braque, Dufy et Lhote.

Jusqu’au 18 mai 2014

Voir en ligne : Musée Thyssen-Bornemisza

Brèves Toutes les brèves