Madrid : Les impressionnistes et la photographie

, popularité : 13%

L’exposition proposée par le musée national Thyssen-Bornemisza - qui expose 66 peintures à l’huile et œuvres sur papier et plus de 100 photographies - examine les répercussions que l’invention de la photographie a eue sur le développement des arts visuels dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Gustave Caillebotte, « Le pont d’Argenteuil et la Seine », 1883
Huile sur toile, 65 x 82 cm. Collection privée

Peu d’inventions ont eu un impact aussi significatif sur la société moderne que la photographie. Son apparition a radicalement changé la façon dont les artistes, et particulièrement les peintres impressionnistes, regardaient le monde et représentaient la réalité.

L’exposition propose une réflexion critique sur les affinités et les influences mutuelles entre peinture et photographie, y compris le débat que cela a suscité parmi les critiques et les artistes.

Édouard Baldus, Viaduc sur le Rhône, Lyon, vers 1861
Papier à l’albumine, 27.5 x 43.8 cm. Wilson Centre for Photography

A la suite de l’apparition des premiers daguerréotypes à la fin des années 1830 et surtout grâce à la découverte ultérieure de techniques permettant d’imprimer les photos sur papier, une relation très étroite s’est établie entre peinture et photographie.

L’œil artificiel des caméras de photographes comme Gustave Le Gray, Eugène Cuvelier, Henri Le Secq, Olympe Aguado et Félix Nadar incitent Édouard Manet, Edgar Degas et les jeunes impressionnistes Camille Pissarro, Paul Cézanne, Alfred Sisley, Claude Monet, Marie Bracquemond, Pierre-Auguste Renoir, Berthe Morisot et Gustave Caillebotte à concevoir une nouvelle façon de regarder le monde.

Jusqu’au 26 janvier 2020

Brèves Toutes les brèves