Martigny : Soulages, une rétrospective

, popularité : 12%

En collaboration avec le Centre Pompidou, la Fondation Pierre Gianadda, qui fête cette année les quarante ans de sa création, consacre son exposition d’été à Pierre Soulages, le peintre du noir et de la lumière

Soulages Pierre « Peinture » 81 x 60 cm, 21 mars 1961
Huile sur toile, 81 x 60 cm. Collection particulière, Suisse. Soulages Pierre (né en 1919) © DR © 2018, ProLitteris, Zurich

Figure majeure de l’abstraction, Pierre Soulages est reconnu comme un des plus grands peintres de la scène française actuelle pour son œuvre qui traverse la seconde partie du XXe et le début du XXIe siècles. « Soulages choisit très jeune la couleur qui porte toutes les autres : le noir. Il y reste très attaché, si bien qu’elle participe de son identité artistique. Majeure dans son art, elle se décline, selon les outils avec lesquels elle est appliquée, en surfaces lisses ou accidentées, qui révèlent une lumière multiple et insoupçonnée ».

S’intéressant à la Préhistoire et à l’art roman, « Soulages élabore sa création en dehors de tout groupe stylistique, selon une démarche solitaire et libre ». (Extraits de Camille Morando, Soulages, Paris, éd. Centre Pompidou, 2015)

« Soulages – Une Rétrospective » montre pour la première fois rassemblée la collection des œuvres du peintre, datées de 1948 à 2002, conservées au MNAM-CCI Centre Pompidou. Il s’agit d’un exceptionnel ensemble composé de vingt-quatre œuvres sur les vingt-cinq répertoriées : soit seize peintures dont deux goudrons sur verre, trois brous de noix et cinq dessins. L’exposition est complétée par trois brous de noix prêtés par le musée Soulages de Rodez et respectivement créés en 1949, 1999 et 2003, ainsi que par des œuvres provenant de collections particulières.

Du 15 juin au 25 novembre 2018

Voir en ligne : Fondation Gianadda