Montricher : « Federico García Lorca en scène »

, popularité : 17%

L’exposition « Federico García Lorca en scène » proposée par la Fondation Jan Michalski explore les thèmes du théâtre lorquien et retrace la fortune des pièces à travers un choix d’archives – manuscrits, premières éditions, affiches, programmes, dessins, costumes, décors, films et photos. Ces traces d’une vie faite de voyages réels ou intérieurs, baignée de poésie et débordante de générosité, tentent de saisir la musique, les couleurs, la sensibilité de Lorca, de saisir l’insaisissable : le génie.

Federico Garcia Lorca devant une affiche de La Barraca, dans sa chambre de la Huerta de San Vicente, été 1932
Copyright © Herederos de Federico Garcia Lorca

Federico García Lorca, né en 1898 à Fuente Vaqueros, en Andalousie, fut un grand poète. Et au-delà du poète se trouvent de nombreux autres Lorca : un dessinateur et un musicien inspiré ainsi qu’un brillant homme de théâtre, à la fois dramaturge, acteur et metteur en scène. Marquée tant de traditions populaires que d’un avant-gardisme visionnaire, son œuvre échappe à toute lecture chronologique et offre un corpus de textes aussi singuliers et contrastés que Noces de sang et Sans titre, La maison de Bernarda Alba et Le public, Yerma et Lorsque cinq ans seront passés, Romancero gitan et Poète à New York

Auteur à succès dès ses débuts, Federico García Lorca incarne une liberté radicale et, probablement sans le vouloir, provocatrice, défendant avec une absolue conviction et un profond amour du théâtre l’idée que la culture a le pouvoir de changer la société. Son théâtre, novateur et révolutionnaire, a transformé la scène en tribune libre, d’où ont surgi des vérités, des émotions et des sentiments qui bousculèrent les mentalités de l’Espagne des années 1930. Assassiné par les fascistes en août 1936, à l’aube de la Guerre civile espagnole, Lorca compte parmi ces vies fugaces, dont l’éblouissante explosion garde un éclat durable. Une lumière qui a permis aux mots du poète de traverser les langues et les cultures pour nous toucher encore aujourd’hui de leurs résonances miraculeusement contemporaines.

Cinq grands thèmes parcourent l’œuvre dramatique de Lorca : l’amour, quête éperdue de l’autre, et son corollaire le désamour ; la solitude dans laquelle glissent irrémédiablement ses personnages ; le masque, hypocrite protection ; le théâtre comme grande métaphore du mensonge ; et enfin la mort, dans son intense opposition avec la vie.

Jusqu’au 24 septembre 2017

Voir en ligne : Fondation Jan Michalski, Montricher