Neuchâtel : Aux origines des pharaons noirs

lundi 8 septembre 2014
popularité : 15%

Remontant la vallée du Nil, l’exposition du Laténium explore le fascinant pays des « pharaons noirs » et retrace dix millénaires d’histoire nubienne, des premiers villages jusqu’aux grands royaumes qui ont rivalisé avec l’Empire égyptien.

Évoquant à la fois le monde des morts et le monde des vivants, l’exposition illustre également l’actualité de la recherche, en plongeant le visiteur dans l’ambiance des fouilles conduites à Kerma (Soudan) par la Mission archéologique suisse.

Située au sud de l’empire égyptien, la Nubie est célèbre pour avoir abrité plusieurs royaumes dont certains rivalisèrent avec leur puissant voisin. Le premier d’entre
eux émerge au 3 millénaire av.J.-c. ; il est centré autour de la ville antique de Kerma, non loin de la 3e cataracte du Nil. Or, c’est à Kerma même qu’une mission archéologique suisse travaille régulièrement depuis plusieurs décennies, fouillant des sites de différentes époques qui permettent aujourd’hui de retracer la trajectoire des sociétés préhistoriques et antiques au cours des 10‘000 dernières années.

Cette expérience de terrain menée sur le long terme ne s’est pas cantonnée à un simple travail scientifique. Ce sont aussi des liens avec la population locale qui se sont tissés au fil du temps, de véritables collaborations, de l’amitié souvent et une formidable expérience humaine qui a abouti à la réalisation d’un projet sur lequel peu de monde aurait parié : la création d’un musée dans une région périphérique, à plus de 600 km de la capitale.

Pour ces raisons, l’exposition « aux origines des pharaons noirs » invite le visiteur à se plonger dans l’ambiance du pays et de sa population, par le biais des fouilles archéologiques menées sur le terrain et en combinant les deux sources principales d’information qui s’offrent à l’archéologue. d’une part le monde des morts et ses impressionnants rituels funéraires, d’autre part le monde des vivants, des établissements villageois à la création des premières villes d’Afrique noire. Objets funéraires ou quotidiens, reconstitutions, maquettes, vidéos et présentation du musée de Kerma sont autant de fenêtres visant à restituer la richesse et la diversité de l’archéologie nubienne.

Jusqu’au 17 mai 2014

Autour de l‘exposition

Les visites des experts
- Les dimanches 19 octobre 2014, 18 janvier 2015 et 19 avril 2015, de 11h à 12h,
avec Camille Fallet, anthropologue et archéologue, membre de la mission archéologique suisse au soudan.
- Le dimanche 9 novembre 2014, de 11h à 12h, avec le professeur Matthieu Honegger, directeur de la mission archéologique suisse au Soudan et commissaire scientifique de l‘exposition.
- Les dimanches 23 novembre 2014, 22 février et 22 mars, de 11h à 12h, avec Bastien Jakob, archéologue, membre de la mission archéologique suisse au Soudan.

Visites commentées. sur inscription uniquement au 032 889 69 17 - maximum 20 personnes. La visite est gratuite mais l‘entrée au musée est payante.

Projection
- Le dimanche 16 novembre 2014, de 14h à 15h30, projection du film « Sur les traces des pharaons noirs » suivie d‘un débat avec son réalisateur, Stéphane Goël (Climage audiovisuel, Lausanne).
La projection est gratuite mais l‘entrée au musée est payante.

Conférences suivies d‘une visite commentée
- Le dimanche 8 février 2015, de 10h30 à 12h, Jérôme Dubosson, ethnoarchéologue,
« Esthétique et symbolique du bétail africain : des origines à nos jours ».
- Le dimanche 8 mars 2015, de 14h à 15h30, Camille Fallet, anthropologue et archéologue, « Les populations nubiennes et leur traditions funéraires  ».

Sur inscription uniquement au 032 889 69 17 - maximum 25 personnes.
La conférence et la visite sont gratuites mais l‘entrée au musée est payante.



Commentaires