Rancate : « Fragile Beauté »

, par  Viviane Vuilleumier , popularité : 16%

La Pinacothèque cantonale de Rancate présente une série de céramiques d’art italiennes, qui se situent entre le style Liberty et le style informel.

Ces œuvres proviennent d’une importante collection privée et nous convient à un voyage à travers le XXe siècle d’un point de vue très original : la céramique d’art produite par des designers, artistes et manufactures italiennes entre les ultimes années du XIXe siècle et les années cinquante du XXe siècle.

Des formes sinueuses “art nouveau“ proposées par Galileo Chini et la Manufacture italienne de Laveno, on passe aux inventions informelles d’Antonio Campi, Carlo Zauli et Lucio Fontana, sans oublier le goût “petit-bourgeois“ des productions de la manufacture tessinoise Lenci.

Un point commun relie les diverses options stylistiques de cette céramique, c’est la recherche d’une ligne moderne du design italien qui, telle une force que rien ne peut arrêter, traverse les arts décoratifs de la Péninsule des années 20 aux années 50.

L’exposition s’est fixé pour but de reconstruire, à travers la céramique italienne, le parcours de la modernité. Grâce aux œuvres exposées, le visiteur peut “lire“ l’histoire de la céramique du XXe siècle.

Des créations “Liberty“ inspirées de la nature, aux éléments ornementaux provenant d’une tradition héritée de la Renaissance, et aux contemporains (Chini, Melandri), on passe au triomphe de l’art “Déco“ et à l’affirmation du goût italien avec la créativité de l’architecte Gio Ponti.

A partir de 1928, on entre dans le marché de la céramique d’artiste avec, par exemple, le marchand Lenci qui propose une série de céramique ornementale conçue par des peintres et sculpteurs turinois, qui s’avère innovante et originale... Des merveilles à découvrir.

A voir jusqu’au 17 août 2014

Brèves Toutes les brèves