Genève : Kira Weber

La Galerie Patrick Cramer croule sous les roses, jusqu’au 22 décembre, une magnifique exposition consacrée à la reine des fleurs.... magnifiée par le talent de Kira Weber.

Trois ans de roses....
Trois ans que je tourne autour d’un buisson de roses à l’écoute de son horaire lumineux. Guetter le moindre signe m’aidant au détachement : débrancher la forme et sa contemplation paralysantes.....
Ce tête-à-tête m’intéresse à l’instant où je suis seule. Libre. Libre de répéter le même geste jusqu’à l’usure, jusqu’à l’immobilité apaisante du vide qui consent mon risque vers le sacré.
Comment transmettre un moment transparent qui n’a plus de matière ni de temps et dont l’intention pourtant claire ne doit plus rien au sujet mais persiste de mémoire pour ce pas vers la célébration ?
La rose n’a rien à dire. Elle ne bougera jamais. Elle commet sa beauté en marge de toutes cultures et l’astre seul la couvre de lumière ou de nuit, ces extrêmes incolores que j’ai veillés sur mes toiles.
Une rose ne justifie pas un tableau.
Un tableau ne justifie pas la peinture.
Celui qui agit ne peut expliquer son besoin, juste un état d’esprit : le courage de la Beauté.

Kira Weber, Crête, novembre 2018

Jusqu’au 22 décembre 2018