Beaune : « Les Indes Galantes »

, popularité : 9%

Après Raphaël Pichon invité par le festival à diriger ses premiers opéras de Rameau, dont « Hippolyte et Aricie », avec le succès que l’on connaît, le festival a le plaisir d’accueillir le jeune et talentueux chef Valentin Tournet, âgé de 22 ans, avec ses ensembles de la Chapelle Harmonique dans une nouvelle résidence pour 3 ans, en lui confiant la direction de son premier opéra « Les Indes Galantes » du fameux compositeur bourguignon.

Valentin Tournet

Bach, Teleman, Marais, Rameau… Rien que de très classique sur les chemins du baroque musical. Et pourtant, dès son éclosion en 2017, La Chapelle Harmonique fait un pas de côté, donnant le ton d’une démarche exigeante et passionnée qui ose l’envergure, la différence et la maturation. Elle traduit aussi le goût de son chef, Valentin Tournet, pour les musiques qui le touchent, les interrogations qu’elles suscitent et l’aventure collective qu’elles stimulent. Cette saison, La Chapelle Harmonique est en résidence à la Fondation Singer-Polignac et aux festivals de Saint-Denis, de Beaune et d’Auvers-sur-Oise, à l’affiche du château de Versailles et du Festival de Pâques de Deauville.

Après avoir révolutionné la tragédie lyrique avec « Hippolyte et Aricie », Rameau renouvelle avec « Les Indes Galantes » le genre de l’opéra-ballet lulliste avec une nouvelle architecture de l’opéra en présentant une suite de tableaux avec des thèmes indépendants et traités sur des modes différents : dramatique pour Le Turc Généreux, tragique pour Les Incas du Pérou et comique pour Les Sauvages. La pièce connut un succès phénoménal.

Vendredi 26 Juillet 2019, 21h00 / cour des Hospices de Beaune
(En cas de conditions météorologiques défavorables, repli à la Basilique Notre-Dame)

Réservations

Brèves Toutes les brèves