Ambronay 2007 : « Music for a while »

, par  Laurent CENNAMO , popularité : 23%

Retour au Nord pour la 28e édition du festival d’Ambronay. « Music for a while » : construite autour des deux figures incontournables que sont Purcell et Haendel, la programmation 2007 permettra également au public de découvrir - ou redécouvrir - des compositeurs venus d’Angleterre, d’Allemagne du Nord ou encore de Scandinavie. Sous la direction, une nouvelle fois, des plus grands noms de la musique baroque actuelle.

Près de trente concerts répartis sur cinq week-ends seront présentés cette année à Ambronay du 14 septembre au 14 octobre. Les manifestations se dérouleront sur trois sites : l’Abbatiale d’Ambronay d’abord, ensuite le « Théâtre du Globe » (un chapiteau de 400 places), enfin des concerts se tiendront dans des églises et des salles du département de l’Ain. Une nouveauté bienvenue cette année : de nombreuses activités liées au thème du festival (« Music for a while… ») seront organisées sur les différents sites de l’abbaye. Des conférences, des lectures d’auteurs anglais et des mini concerts permettront au spectateur d’occuper aussi utilement qu’agréablement l’intervalle séparant le concert de l’après-midi de celui du soir.

Ouverture des festivités
Les musiciens de La Fenice et le Chœur de Namur sous la direction de Jean Tubéry ouvriront les festivités avec un concert intitulé « Celebrate this festival » entièrement dédié à Purcell (le vendredi 14 septembre). Le contre ténor Jean Michel Fumas interprétera à cette occasion, en plus de l’œuvre qui donne son titre au concert, l’Ode pour l’anniversaire et les funérailles de la Reine Marie ainsi que des airs du King Arthur. Le 15 septembre, le claveciniste virtuose et chef d’orchestre Leonardo Garcia Alarcòn (bien connu du public de Genève puisqu’il enseigne dans cette ville) proposera au public les belles Suites anglaises de Jean-Sébastien Bach. A ne pas manquer toujours le jeudi 15, « L’art des contrastes » par le Florilegium et le King’s College Choir de Cambridge, sous la direction de Stephen Cleobury. Au programme, des œuvres des deux « piliers » du festival, Purcell (Chaconne en sol mineur, Te Deum, Jubilate) et Haendel (Concerto Grosso, Let God Arise).
Le deuxième week-end sera marqué par plusieurs événements particulièrement attendus : le mercredi 19 septembre (Eglise de Montluel), Graham O’Reilly à la tête du Chœur du festival proposera le concert éponyme « Music for a while » : un programme entièrement consacré à des compositeurs anglais allant du XVIe (Byrd) au XXe siècle (Harris) en passant bien sûr par siècle d’or de la musique anglaise, le XVIIe (œuvres de Weelkes, Gibbons, Purcell etc.). A noter que Graham O’Reilly, en plus de diriger le Chœur d’Ambronay 2007, est conseiller artistique de la programmation de cette 28e édition du festival. Le Chœur du festival interprétera une seconde fois ce concert dans l’abbatiale d’Ambronay le vendredi 12 octobre.
L’ensemble Les Arts Florissants est régulièrement invité à Ambronay depuis 1983. William Christie a choisi cette année de présenter des œuvres des deux plus illustres représentants du motet à la française : Lully et Charpentier (deux œuvres maîtresses au programme : les Litanies de la Vierge du premier, le Reniement de Saint Pierre du second). Rendez-vous avec Christie le jeudi 20 septembre. Le 21, Lars Ulrik Mortensen dirigera le Concerto Copenhagen pour un concert intitulé « Le baroque des mers du nord, ou Haendel et la Scandinavie ». Nous retrouverons avec plaisir Mortensen le samedi 22 septembre pour
« Melting pot anglais » (avec des œuvres de Haendel - Water Music -, Avison, et du Suédois Roman). Le 23 septembre, un habitué du festival, Ton Koopman, proposera une confrontation sans nul doute fertile entre des cantates de Bach et de son « maître » Dietrich Buxtehude. Buxtehude dont on commémore en 2007, rappelons-le, le tricentenaire de la disparition.

Jordi Savall

Ouverture
Un autre anniversaire important cette année : les 20 ans de la présence de Jordi Savall au festival d’Ambronay ! Le troisième week-end sera l’occasion de fêter dignement cet événement avec pas moins de trois concerts sous la direction de Savall (ou interprétés par lui), tous consacrés à la musique anglaise du XVIIe siècle. Le 28 septembre, des œuvres de trois figures majeurs de l’âge d’or de la musique pour voix et consort de voix, Byrd, Dowland et Gibbons, avec la soprano Montserrat Figueras. Le 29, Locke et Purcell (notamment The Fairy Queen) seront à l’honneur dans un concert intitulé « Musiques pour le théâtre de Shakespeare ». Enfin, le dimanche 30 septembre, Jordi Savall rendra un hommage émouvant à l’un des pionniers de la viole de gambe au XVIIe siècle, le musicien et soldat Tobias Hume.
Le troisième week-end réserve quelques autres belles surprises au spectateur. Notamment, le 29 septembre, « Didon et Enée : invitation au voyage », une petite forme théâtrale et musicale décodant l’œuvre de Purcell de manière ludique et poétique (l’ouverture sera interprétée sur des instruments orientaux : percussions, oud !). Le 30 septembre, une soirée consacrée au compositeur anglais Peter Philips (1560-1628) par Leonardo Garcia Alarcon à la tête de la Cappella Mediterranea. A noter que concert fera l’objet d’un enregistrement à paraître prochainement chez Ambronay Editions.
L’Académie baroque européenne d’Ambronay, créée en 1993, est l’un des plus anciens projets de formation et d’insertion professionnelle de musique ancienne en France et en Europe. Elle forme chaque année des dizaines d’artistes qui se produisent ensuite dans les meilleurs ensembles européens de musique baroque. Pour sa 14e édition, l’Académie sera dirigée par le chef Hervé Niquet. Au programme le vendredi 5 octobre au Théâtre de Bourg-en-Bresse, Le Carnaval la Folie, une comédie-ballet d’André Cardinal Destouches représentée pour la première fois par l’Académie Royale en 1704.
Quelques dates encore à ne pas manquer : le samedi 6 octobre à 14h30, un concert intitulé « carte blanche à Gustav Leonhardt ». Le grand maître du clavier qu’est Leonhardt interprétera à cette occasion des œuvres de Bach, Pachelbel et Buxtehude. Toujours le 6 (à 20h), Pierre Cao dirigera le Messie de Haendel à la tête des Folies Françoises. Le dernier week-end du festival verra notamment la venue à Ambronay de Fabio Bonizzoni et de l’ensemble La Risonanza ; à l’affiche, les cantate per il Cardinal Ottoboni de Haendel.

Laurent Cennamo

www.ambronay.org – Tél. location : 04 74 38 74 04

Voir en ligne : Festival d’Ambronay

Brèves Toutes les brèves