Zermatt : Festival

, par  Bernard HALTER , popularité : 16%

La quatrième édition du Festival de Zermatt se déroulera du 5 au 21 septembre. L’occasion de prendre de la hauteur, géographiquement et surtout artistiquement.

Concentré sur trois week-ends consécutifs, le festival investira la Chapelle de Riffelalp, l’Eglise Anglaise et l’Eglise St. Mauritius de Zermatt pour une série de concerts qui convieront une nouvelle fois le Scharoun Ensemble Berlin (composé de membres de la Philharmonie de Berlin), d’autres musiciens de cette prestigieuse phalange, ainsi que l’Orchestre de Chambre de Lausanne sous la direction de Christian Zacharias.
Les musiciens baroques de Capriccio Stravagante et le claveciniste Skip Sempé sont également à l’affiche, pour la première fois à Zermatt, tout comme le violoniste Corey Cerovsek.

Corey Cerovsek
© DR

C’est l’OCL de Christian Zacharias qui ouvrira les feux le 5 septembre avec Mendelssohn, la Symphonie n°1 de Schumann et le Concerto pour piano n°21 K. 467 de Mozart. Distingué récemment pour ses enregistrements des concertos n° 16 et 18, Christian Zacharias a le vent en poupe pour porter la musique de Mozart à son niveau le plus élevé. Les chefs-d’œuvre de la musique pour clavier(s) sont du reste au cœur de ce premier week-end. Les concertos pour un, deux et trois clavecins seront servis le lendemain par Skip Sempé, Olivier Fortin et Bertrand Cuiller. Corey Cerovsek donnera le dimanche un programme de sonates pour violon et piano. Couronné par un prix au Midem 2008 dans la catégorie "Musique de chambre", Corey Cerovsek est un virtuose du violon qui a fait ses débuts à l’âge de neuf ans (!) avec l’Orchestre de Calgary. A Zermatt, il sera accompagné par Julien Quentin.

Diversité
Le Scharoun Ensemble (appelé ainsi en l’honneur de l’architecte de la Philharmonie Hans Scharoun décédé en 1972) a été fondé en 1983. Cette formation, taillée selon le canevas classique utilisé par Beethoven pour son septuor et surtout par Schubert pour son octuor en fa majeur, explore un répertoire qui s’étend également jusqu’à la musique de notre temps. Lors du deuxième week-end, la formation berlinoise sera rejointe par le Zermatt Festival Chamber Orchestra et divers solistes pour trois programmes présentant des époques et des genres très variés. Bach, Haydn, Mendelssohn et Dean le premier soir, Mozart, Schönberg, Stravinsky le lendemain, et finalement Mozart, Dean, Martinu et Schreker le dimanche.

Christiane Oelze
photo Nadine Wichmann

Pour le dernier week-end, le vendredi 19, le Scharoun Ensemble accompagnera les voix de Christiane Oelze et de Stella Doufexis dans le Stabat Mater de Pergolèse, précédé par L’Octuor à vent de Beethoven et le Concerto pour basson K. 191 de Mozart. Le lendemain, l’Octuor de Schubert, pièce maîtresse de l’ensemble, servira d’épilogue à leur série de concerts.

Le festival se dote cette année d’une version supplémentaire off comprenant des prestations dans les rues de Zermatt, des concerts gratuits et des projections de films. Le Scharoun Ensemble et quelques membres de la Philharmonie animeront au surplus une académie de musique de chambre jusqu’au 16. Le concert de l’académie se tiendra le 21 et mettra un terme à l’édition 2008.

Bernard Halter

Renseignements et réservations :
Zermatt Festival, Case postale 220, CH-3920 Zermatt
T : +41 (0)27 967 30 88, mailto: info@zermatt-festival.com

Brèves Toutes les brèves