Colmar : L’art du dialogue musical

, par  Pierre JAQUET , popularité : 17%

Le 22e Festival International de Colmar se déroulera du vendredi 2 juillet au mardi 13 juillet 2010. Pour la première fois dans l’histoire du Festival, cette édition 2010 se présentera comme un double hommage à Maurice Ravel et à Sergueï Rachmaninov.

Ces deux figures emblématiques du monde musical du début du XXe siècle, si représentatives de leurs cultures respectives, incarneront l’amitié entre la France et la Russie, une relation ancienne sous laquelle toutes les éditions de ce festival se sont déroulées. La manifestation alsacienne est en effet placée, depuis de nombreuses années, sous la direction artistique du moscovite francophile Vladimir Spivakov.

Un programme richissime !
Impossible ici de présenter toute la palette d’un programme très complet et alléchant. Comme toujours, la musique parcourera toutes les échelles musicales : de la soirée symphonique au répertoire pour « chambristes », en passant par le récital ou la production lyrique.
Arrêtons-nous sur trois lieux et quatre moments : Le concert d’ouverture, le 2 juillet, donné dans la splendide église Saint-Matthieu, aura pour interprètes l’Orchestre du Capitole de Toulouse, Bertrand Chamayou au piano, et Tugan Sokhiev, à la direction, un jeune maestro venu d’Ossétie du Nord et qui conduit la formation aquitaine depuis trois ans ! (Programme bien évidemment dédié à Ravel, Ma Mère l’Oye, Concerto pour piano en sol, et à Rachmaninov, Danses symphoniques).

Quatuor Ysaÿe
© Gérard Rondeau

L’église Saint-Pierre, de taille plus modeste, accueillera le Quatuor Ysaÿe dans un programme centré sur Ravel et Chostakovitch. Gageons que cet ensemble réputé (il est à l’origine de la création en 1993 au Conservatoire Supérieur de Paris-C.R.R. d’une classe consacrée au quatuor à cordes) saura faire bénéficier les mélomanes de sa riche expérience (6 juillet).

L’ancienne douane du Koifus, à la belle salle historique, résonnera des sons offerts par Alexander Romanovsky, un pianiste de Kharkov, pas encore trentenaire, qui présentera Neuf études tableaux, op. 39 de Rachmaninov (7 juillet).

Vladimir Spivakov

Mais la soirée qui s’annonce la plus prometteuse, pourrait bien être celle du 9 juillet, dans l’église Saint-Matthieu. Placés sous la direction de Vladimir Spivakov, l’Orchestre National Philharmonique de Russie, avec Denis Matsuev au piano, jouera Ravel, Rachmaninov et Gershwin. En plus de tous ces rendez-vous, une exposition, un apéritif musical, des conférences, des ateliers d’écoute.... en somme beaucoup d’énergie pour une cité aux charmes toujours toniques et où il est si plaisant de résider ! Le mélomane pourra ainsi apprécier de belles musiques dans de splendides lieux historiques... avant de lever son verre et de faire honneur à la gastronomie alsacienne.

Pierre Jaquet

Site internet : http://www.festival-colmar.com

Voir en ligne : Festival de Colmar

Brèves Toutes les brèves