Zermatt : 6ème édition

, par  Claire BRAWAND , popularité : 16%

Dernière station alpine de l’été à accueillir un festival de musique, Zermatt vous attend du 3 au 19 septembre avec un programme varié, faisant alterner récital de piano, musique chorale et concert symphonique.

Sans oublier, en marge des concerts, l’académie de musique de chambre, des partenariats avec des artistes de différentes disciplines comme la peinture ou la vidéo ainsi que, pour la première fois, des conférences avant-concerts données par des musicologues, des historiens ou par les musiciens eux-mêmes.

Michel Dalberto

Le premier weekend s’ouvre avec la mezzo Vesselina Kasarova et l’Orchestre de Chambre de Bâle dirigé par Julia Schröder (Premier violon solo). Au programme, des œuvres de Haendel, exclusivement : des airs célèbres (Alcina, Il pastor fido, Ariodante) ainsi que les concerti grossi op. 3 no 2 et no 4. Le piano sera à l’honneur les deux jours suivants avec des récitals donnés par le jeune Joseph Moog (4.09) – l’incontournable Sonate n° 7 op. 64 « Messe blanche » de Scriabine – et Michel Dalberto (5.09) à la prestigieuse carrière qui interprètera notamment les virtuoses Etudes d’exécution transcendante de Liszt.

Heinz Holliger
Photo Daniel Vass

Les weekends suivants seront marqués par la présence du Scharoun Ensemble Berlin, fidèle au festival depuis ses débuts, et celle du compositeur, hautboïste et chef suisse Heinz Holliger, en résidence cette année. Les voix de Christina Landshamer (soprano) et Timothy Robinson (ténor), accompagnées par le Vocalconsort Berlin, résonneront dans l’église St. Mauritius et feront entendre la Siegfried-Idyll de Richard Wagner et le Vin herbé de Frank Martin (10.09) ainsi que des œuvres de Mozart, en particulier la Messe du Couronnement en ut majeur (11.09).

Vocalconsort Berlin
Photo Hans Scherhaufer

L’hautboïste anglais Jonathan Kelly sera le soliste du concert du dimanche (12.09) composé de pièces de Holliger – Chants sans paroles (1982-83), Elis (1961), Sonate pour hautbois (1956-57) – et de Mozart – Quatuor pour hautbois et cordes en fa majeur, Divertimento en ré majeur KV 251. Enfin, le compositeur en résidence Heinz Holliger prendra la direction du Zermatt Festival Orchestra lors d’un dernier weekend où se succèderont des œuvres de Mozart et Schubert – la Symphonie no 4 dite « Tragique » – (17.09) ou encore la très célèbre Sérénade pour vents de Dvořák, l’ « Italienne » de Mendelssohn – la Symphonie no 4 – et une composition personnelle au titre étrangement mélodieux : COncErto ? Certo ! cOn soli pEr tutti (...perduti ?...) ! (2000/01).

Claire Brawand

Voir en ligne : Zermatt Festival

Brèves Toutes les brèves