Ambronay : Festival 2013

, par  Viviane Vuilleumier , popularité : 14%

Ambronay est né d’un rêve : imaginer que cette abbaye, une fois restaurée, puisse être un splendide écrin pour un projet tourné vers la musique, un projet qui place en son cœur les jeunes talents. Cette année encore, la machine à rêves est de retour.

Entre musique, rêves et imaginaires, les spectateurs du festival d’Ambronay trouveront à nouveau de quoi se laisser surprendre. Tour d’horizon, non exhaustif, des manifestations prévues.

Parmi les points forts du festival, citons

- les Vêpres de Monteverdi servies par Leonardo García Alarcón à la tête de la Cappella Mediterranea et du Chœur de Chambre de Namur (le 13 septembre à l’Abbatiale) avec les sopranos Mariana Flores et Céline Scheen, le contre-ténor Fabián Schofrin, les ténors Zachary Wilder, Fernando Guimarães, le baryton Victor Torres et la basse Sergio Foresti.

Leonardo García Alarcón
© Jacques Verrees

-  Ainsi la Nuit , un concert proposé par le Quatuor Terpsycordes à la salle Monteverdi (le 15 septembre), avec des œuvres de Haydn (Quatuor op. 50 n° 5 « Le Rêve »), Dutilleux (Ainsi la Nuit) et Beethoven (Quatuor op. 18 n° 6 « La Mélancolie »).

- L’ Invitation au voyage concoctée par la mezzo-soprano Stéphanie d’Oustrac au Monastère de Brou (le 18 septembre), durant laquelle elle vous fera (re)-découvrir des airs de Duparc, Debussy, Boulanger, Hahn, Poulenc, Offenbach, Bizet et Rossini avec la complicité du pianiste Pascal Jourdan.

- Le contre-ténor Philippe Jaroussky qui, le 19 septembre à l’Abbatiale, se mettra dans la peau (et la voix) du plus célèbre des castrats, Farinelli, pour interpréter des ouvertures et airs d’opéra de Porpora, Leo et Cimarosa. Il sera accompagné par le Venice Baroque Orchestra placé sous la direction d’Andrea Marcon.

- Le 21 septembre à l’Abbatiale, place aux chœur et orchestre des Arts Florissants et à leur chef William Christie qui offriront, avec la complicité de la soprano Emmanuelle De Negri, une grande soirée consacrée à Haendel.

Emmanuelle de Negri
© Stéphane Lariven

-  Les Noces de Figaro de Mozart seront proposées par l’Orchestre baroque de Fribourg et les Chœurs de l’Opéra national de Lyon sous la direction de René Jacobs (le 22 septembre à l’Opéra de Lyon). La distribution vocale, de tout premier plan, comprend entre autres le baryton Pietro Spagnoli, les sopranos Rosemary Joshua et Sophie Karthäuser, le baryton-basse Konstantin Wolff et la mezzo-soprano Anett Fritsch

-  La Trille du Diable ou le premier récital à Ambronay du violoniste Enrico Onofri, durant lequel il rendra hommage à Corelli et à ses héritiers en compagnie des musiciens de son ensemble Imaginarium (le 29 septembre à la salle Monteverdi).

- Les 3 et 4 octobre, au théâtre de Bourg-en-Bresse, Leonardo García Alarcón dirigera les représentations de L’Orfeo de Monteverdi, à la tête des Solistes, chœur & orchestre de la 20e Académie baroque européenne d’Ambronay.

-  Mater Dolorosa , un concert proposé par Christophe Rousset et ses Talens Lyriques (le 5 octobre à l’Abbatiale). On pourra y entendre le Stabat Mater de Pergolèse, Judica me Deus de Leo et le Stabat Mater de Traetta.

Jordi Savall
© Laurent Thurin Nal

- Jordi Savall se produira deux fois à Ambronay ; en récital sous le titre La Rêveuse (le 5 octobre à l’Abbatiale) avec des œuvres de Marais, Bach, Sainte-Colombe... pour viole de gambe ; et le dimanche 6 octobre, toujours à l’Abbatiale, à la tête du Concert des Nations - Manfredo Kraemer premier violon - pour un programme comprenant les Suites orchestrales extraites d’Alceste de Lully, The Fairy Queen de Purcell, Alcione de Marais et Water Music de Haendel.

Le programme détaillé des concerts peut être consulté sur : http://www.ambronay.org/Festivals/2013

Les réservations peuvent également être faites sur le site du festival

Du 13 septembre au 6 octobre 2013.

Voir en ligne : Festival d’Ambronay

Brèves Toutes les brèves