Genève : Commedia 2016

, popularité : 18%

Durant la première quinzaine de mai, plusieurs troupes de théâtre universitaire se donneront rendez-vous à Genève pour participer à “Commedia 2016“, le Festival de théâtre universitaire de Genève. La majorité des spectacles aura lieu à La Comédie de Genève, deux seulement ayant lieu à Uni-Mail.

Coup d’œil sur le programme des festivités :

- lundi 9 mai / Uni-Mail S180 à 12h15 : Le corps foucaldien
Cette performance de Margot Prod’hom est inspiré par les mots de Foucault pour incarner le rapport intime et lointain que chacun entretient avec son enveloppe charnelle.

- mardi 10 mai / Comédie de Genève à 20h : Forêts
Éric Eigenmann met en scène cette pièce de Wajdi Mouawad, interprétée par l’Atelier-théâtre du département de français de l’Université de Genève.

- mercredi 11 mai / Uni-Mail S180 à 12h15 : Du théâtre pour Gaza
Hervé Loichemol met en lecture les textes de deux étudiantes de l’Université de Gaza qui narrent leur expérience européenne, lorsqu’elles ont participé en novembre 2015 à un atelier mené par le metteur en scène et directeur le La Comédie.

Wajdi Mouawad

- mercredi 11 mai / Comédie de Genève à 18h : Il ne faut jurer de rien
Alfred de Musset est mis en scène par Julien Bovier et Yves Scheuner et joué par la Cie De Chimères en Silènes - Université de Lausanne

- mercredi 11 mai / Comédie de Genève à 20h : Il Segno verde
Ce texte de Pier Maria Rosso di San Secondo est mis en scène par Silvia Rebecca et Marco Sabbatini (Spectacle en italien, surtitré en français)

- jeudi 12 mai / Comédie de Genève à 18h : Dream Duplex
La Cie Emmet - Université de Genève et le metteur en scène Nicholas Weeks proposent un spectacle en anglais ; un spectacle pluridisciplinaire, alliant installation vidéo et son, qui traverse des siècles de littérature pour entrer dans l’intimité des rêveurs.

- jeudi 12 mai / Comédie de Genève à 20h : Traversée
Sur scène, les Musidiens de l’Université de Lausanne, inspirés par le Parzival de Lukas Bärfuss, la pensée de Camus et Nietzsche mais aussi le surréalisme, pour un spectacle musical où les mots dansent avec la musique dans un dialogue permanent.

- vendredi 13 mai / Comédie de Genève à 18h : Sorry, we’re closed
Spectacle insolite à l’allure burlesque (en anglais, surtitre en français, Sorry, We’re Closed se compose de trois sketches (Buttercup ; Montague Hotel ; The Taxidermist) aux différents décors dont le fil conducteur est l’entreprise en faillite. Ce texte d’Elizabeth Leemann est mis en scène Aline Stotzer.

Luc Tartar
© Joseph Marando/ccas

- vendredi 13 mai / Comédie de Genève à 20h : Oracles - L’avenir c’était mieux avant
Le Groupe de Théâtre Antique de l’Université de Neuchâtel, se basant sur des textes grecs et latins (Eschyle, Euripide, Sénèque, Lucain, Hérodote..., fait revivre sur scène les rituels divinatoires et entraîne les spectateurs dans le monde des prêtresses et des sorcières de l’Antiquité.

- vendredi 14 mai / Comédie de Genève à 18h : Les yeux d’Anna
Cette pièce de Luc Tarter est défendue par la Cie des Rêves Arrangés de l’Université Stendhal Grenoble. Un texte qui questionne les rapports de domination en milieu scolaire, microcosme de notre société dont les similitudes avec l’obscurantisme d’une époque lointaine sont frappantes.

- samedi 14 mai / Comédie de Genève à 20h : Bodas teatrales con toque flamenco
Pour les 400 ans de la mort de Cervantes et les 80 ans de celle de Lorca et afin de rendre hommage à ces deux auteurs incontournables de la littérature espagnole, l’atelier-théâtre espagnol et l’atelier de flamenco marient danse et théâtre, comédie et tragédie, autour de deux classiques : Noces de sang de Lorca suivi de La grotte de Salamanque du créateur du Don Quichotte. Spectacle en espagnol, surtitré en français.

Du 9 au 14 mai 2016

L’Entrée au festival est gratuite

Réservation conseillée : +41 22 320 50 01, www.comedie.ch

Voir en ligne : Commedia 2016

Brèves Toutes les brèves