Sion : Festival

, par  Viviane Vuilleumier , popularité : 22%

Le Théâtre de Valère et la Cathédrale sont les principaux lieux d’accueil du Festival de musique de Sion, qui fera néanmoins quelques incursions “hors les murs“, soit au Théâtre du Crochetan de Monthey, ou en vieille ville de Sion. Évoquons quelques-uns des concerts agendés.

C’est l’Académie de musique Tibor Varga qui ouvrira les feux le 16 août au Théâtre de Valère. Le programme incluant des œuvres de Vivaldi et Tchaïkovsky sera servi par Francesco De Angelis, violon, François Guye, violoncelle, Dmitry Smirnov, violon (Lauréat du concours international de Violon Tibor Varga Sion Valais 2015), Simao Alcoforado Barreira, violoncelle, Alice Rossi, soprano et l’orchestre de chambre Young Eurasian Soloists.

Dmitry Korchak

Le 19 août, sous le thème Ave Maria , seront interprétées des œuvres qui expriment la foi, de Stradella, Mozart, Schubert, JS Bach... ou encore Rossini et Webber. Le ténor Dmitry Korchak sera accompagné par le Quatuor AMOS et le Chœur d’État de la philharmonie de la région Moscou. En ce même lieu résonnera, le 21 août, le Stabat Mater de Rossini, précédé par la Messe en sol majeur D167 de Schubert. Au service de cette musique, l’Orchestre de chambre de Lituanie et le Chœur d’État de la philharmonie de la région Moscou placés sous la direction de Dmitry Korchak ; ils accompagneront les solistes, à Anna Samuil, soprano, Lena Belkina, mezzo-soprano, Alexey Tatarintsev, ténor, et Evgeny Stavinskiy, basse.

Au Théâtre du Crochetan de Monthey aura lieu, le 24 août, une création intitulée Play imaginée par les danseurs et chorégraphes Sidi Larbi Cherkaoui & Shantala Shivalingappa, qui seront accompagnés par les musiciens Patrizia Bovi, Gabriele Miracle, Olga Wojciechowska, Tsubasa Hori. La pièce se construit autour d’histoires d’amour et de séparation qui utilisent le langage, les rythmes et les codes du kuchipudi, danse traditionnelle de l’Inde.

« Play »
© Koen Broos

Autre soirée originale à signaler, celle consacrée au Pierrot Lunaire de Schönberg, le 26 août au Théâtre de Valère. Œuvre à la frontière entre musique et théâtre, le Pierrot lunaire s’unit ici au Nô, cet art dramatique japonais à la tradition séculaire qui présente des acteurs masqués évoluant dans une gestuelle stylisée et dépouillée, accompagnés par des musiciens et un chœur.

Le festival accueille une nouvelle fois le duo Igudesman & Joo, soit le violoniste Aleksey Igudesman et le pianiste Hyung-Ki Joo qui présenteront leur nouveau spectacle, Play It Again au Théâtre de Valère le 28 août.

Gidon Kremer

Soirée Images d’Orient le 1er septembre au Théâtre de Valère avec la mandoline d’Avi Avital, le violon de Gidon Kremer et les musiciens de la Kremerata Baltica pour un programme Vivaldi, Blochm, Dormanm Dvorak, Schuman et Stockhausen.

Pour compléter la programmation, Carte blanche à Sergei Krylov le 20 août, avec l’Orchestre de chambre de Lituanie, A Feast of Duos le 27 août, les Pirates du Baroque le 2 septembre, et une soirée Russia : Mask and Faces le 3 septembre, avant le concert de clôture du 4 septembre qui convoque Gidon Kremer et la Kremerata Baltica pour une séance cinéma-musiques de film.

Du 19 août au 4 septembre 2016

Voir en ligne : Sion Festival

Brèves Toutes les brèves