Genève : Association des concerts de musique ancienne

, par  Frank FREDENRICH , popularité : 20%

Début novembre, l’Association des concerts de musique ancienne proposera une série de quatre concerts permettant à des interprètes locaux de faire découvrir des répertoires variés autour d’œuvres de Bach, Palestrina, Willaert, Vecchi et de nombreux autres compositeurs moins réputés.

L’occasion d’entendre des professeurs du Centre de Musique Ancienne de Genève et de nombreux musiciens dont la plupart figurent ou jouent régulièrement dans des ensembles connus tels ceux dirigés par Jordi Savall, Philippe Herreweghe, Michel Corboz, Gabriel Garrido, Hervé Niquet pour ne citer que quelques chefs d’ensemble bien connus dans ce répertoire allant de la Renaissance au milieu du 18ème siècle.

Un quatuor composé de Marcos Volonterio (flûte), Cecilia Knudtsen (Viole de gambe), Christine Gabrielle (luth et chant) et de Nicole Hostettler (épinette et orgue) inaugurera cette série le jeudi 1er novembre à l’Auditoire Calvin précisément avec des œuvres de compositeurs – principalement italiens – de la Renaissance avec madrigaux, villanelle, danses et fantaisies sur le thème de « Amor docet Musicam ».

Le lendemain, l’Ensemble Lucidarium avec les voix de Gloria Moretti, Lionel Desmeules et Viva Biancaluna Biffi et les instrumentistes Avery Gosfield (flûte), Marco Ferrari (flûte), Francis Biggi (luth), Elisabetta Benfenati (guitare), Massimiliano Dragonetti (percussions) et Federico Marincola (luth) proposera un autre voyage musical transalpin original puisqu’il s’agira, sous l’intitulé « Il Moro di Granata », de faire entendre des œuvres ayant un lien avec la tradition populaire méditerranéenne incluant des références aux Maures.

Le 8 novembre, toujours à l’Auditoire Calvin, ce sera au tour du Concert Brisé de William Dongois (cornet), accompagné par Benjamin Perrot (luth), Freddy Eichelberger (orgue) et Carsten Lohff (clavecin), de mêler compositions connues et improvisation et ornementations autour d’œuvres de De Rore, Storace, Vittoria et d’autres compositeurs de la même période sous le titre intrigant de « La Résolution des contraires ».

Affiche plus conventionnelle le 9 novembre (Auditoire Calvin) avec des préludes de chorals et chorals de Jean-Sébastien Bach par un quatuor de violes de gambe (Lisette Aubert-Milleret, Florence Bœuf-Albert, Cecilia Knudtsen, Danièle Wisard) avec un groupe d’enfants de la Maîtrise du Conservatoire populaire que dirige Magali Dami.

Frank Fredenrich

Tous les concerts ont lieu à 20h30 – Auditoire Calvin, Place de la Taconnerie

Publié dans Scènes Magazine no. 199

Brèves Toutes les brèves