Genève : Concert exceptionnel

, par  Viviane Vuilleumier , popularité : 13%

Événement à Genève, le 20 janvier 2013, avec la venue d’Anna Netrebko en compagnie de José Carreras et de Erwin Schott, qui seront ensemble pour la première fois sur scène.

Les trois chanteurs qui se produiront sur scène en janvier prochain sont connus des mélomanes, ils se sont produits sur les plus grandes scènes mondiales.

La soprano Anna Netrebko, d’origine australo-russe, est une artiste aux multiples facettes ; sa voix d’une grande ampleur, au timbre riche, a déjà séduit un vaste public lors de ses prestations internationales, depuis ses débuts à San Francisco dans Rouslan et Ludmila de Glinka, où elle a fait sensation. Depuis, elle a à de nombreuses reprises interprété des rôles féminins de l’opéra russe, que ce soit Natacha de Guerre et paix ou Louisa des Fiançailles au couvent, de Prokofiev, ou Marfa de La Fiancée du tsar de Rimsky-Korsakov. Elle excelle également dans les opéras italiens - Gilda de Rigoletto (Verdi), Musetta de la Bohème (Puccini) ou Elvira des Puritani (Bellini).
En 2002, son entrée au Metropolitan Opera avec Natacha de Guerre et paix est saluée par la critique... Partout où elle se produit, que ce soit à Vienne, à Londres, à Salzburg ou ailleurs, ses apparitions font sensation. C’est donc une chanteuse expérimentée qui se présentera sur la scène du Victoria Hall.

Anna Netrebko et Erwin Schrott

Le baryton-basse Erwin Schott, d’origine uruguayenne, est à la ville l’époux d’Anna Netrebko. Il s’est fait remarqué par son interprétation du rôle-titre de Don Giovanni de Mozart, mais également parce qu’il a remporté en 1998 le Premier Prix du concours Operalia créé par Placido Domingo.
Parmi les rôles qu’il interprète figurent Banquo (Macbeth, Verdi), Leporello (Don Giovanni, Mozart) ou Colline (La Bohème, Puccini). La Scala l’a invité pour interpréter le rôle-titre de Don Giovanni et le Pharaon de Moïse et Pharaon.
Il partage également l’affiche avec son épouse Anna Netrebko lors de concerts en commun (par exemple à Porto Rico en 2007, à Abu Dhabi en 2008).

Quant au ténor espagnol José Carreras, il est réputé pour ses interprétations d’œuvres de Verdi et Puccini, et son talent s’est révélé précocement. En effet, à onze ans déjà, il se produisait au Liceu de Barcelone comme soprano masculin dans une œuvre de De Falla, puis dans un rôle de second plan de La Bohème.
Son premier rôle de ténor au Liceu fut celui de Flavio de Norma aux côtés de Montserrat Caballé, soprano qu’il retrouve en 1971 à Londres dans Maria Stuarda.

José Carreras
Copyright Getty images

Il a interprété Pinkerton (Madame Butterfly), le Duc de Mantoue (Rigoletto) et tant d’autres qu’à 28 ans, il avait déjà mis à son répertoire 24 rôles différents de « ténor vedette » !
Bien qu’il ait déclaré en 2009 ne plus vouloir chanter d’opéra, car c’est trop fatiguant, il a changé d’avis en 2010 déjà puisqu’il il affirme qu’un projet intéressant pourrait le faire remonter sur scène. En attendant, son rythme de concerts ne faiblit pas, et les mélomanes genevois pourront profiter pleinement de son talent en janvier.

Le 20 janvier 2013 au Victoria Hall à 19h00.
Location : http://www.ticketcorner.ch/

Brèves Toutes les brèves