Paris : Photographes à l’honneur

, par  Viviane Vuilleumier , popularité : 14%

La Maison Européenne de la Photographie propose, depuis le 17 avril, plusieurs expositions, de Claude Lévêque à Philippe Favier en passant par Gustavo Speridiao. Petit tour d’horizon

Claude Lévêque : Un instant de rêve

Claude Lévêque n’est pas un photographe standard, mais plutôt un artiste qui photographie tout le temps. Ce qu’il enregistre est à la fois drôle et terrible, aigu et poétique. Car si Claude Lévêque donne à voir notre univers dans son aspect sinistre, impitoyable, en même temps l’enfance, ses rêves et ses peurs, hante cet univers heurté, aussi noir et doré que le sont les contes d’ogres et de fées.

André Morain : photographies 1961 - 2012

Couvrant plus de quarante ans de vie artistique parisienne, l’oeuvre d’André Morain s’offre comme une chronique photographique et historique irremplaçable. Couvrant plus de quarante ans de vie artistique parisienne, l’oeuvre d’André Morain s’offre comme une chronique photographique et historique irremplaçable. Devant son objectif ont défilé tout ce que l’Art compte de personnalités : galeristes, critiques, collectionneurs, conservateurs, politiques, artistes…

Saga singulière dans laquelle les Nouveaux Réalistes côtoient les peintres de la Figuration Narrative, et où l’on retrouve Jacques Chirac aux côtés de Louis Cane, tandis qu’à l’abri des regards, Denise René converse avec Jean Arp et qu’Annette Messager et Christian Boltanski s’échappent d’une monumentale sculpture de Richard Serra. Typologie qu’on pourrait interpréter aussi comme une étude de caractères.Mais qu’on ne s’y trompe point, si André Morain est au service de l’art, il est aussi et surtout au service de la photographie. Son oeil aux aguets, furtif et incisif, saisit à la volée, à la manière d’un Cartier-Bresson, les moments forts d’une scène artistique qu’il immortalise et nous restitue dans sa fraîcheur et sa spontanéité.

Philippe Favier : Noir ...

Apparu dans les années 1980, le travail de Philippe Favier a d’emblée séduit et interpellé par sa singularité ; son univers emprunte beaucoup au cinéma, à la poésie, à la « grande » peinture et à la photographie.

Ce qui caractérise l’œuvre de Favier est sans doute la permanence de son inventivité et la liberté qu’il s’accorde à casser les images qu’il initie. Dans cette société étiqueteuse, il est assez délicat d’apparaitre à chaque exposition avec un travail renouvelé. Mais depuis plus de trente ans et après trois rétrospectives, Philippe Favier a réussi avec une indéniable cohérence à créer une des œuvres les plus foisonnante et des plus originale de sa génération.

Gustavo Speridião : Géométrie. Montage. Équilibrage. Photos et vidéos

Images de l’histoire. Histoire des images. Pour l’artiste brésilien Gustavo Speridião, ces deux mots n’en font qu’un. Bien sûr, tout appartient soit au domaine des images, soit à l’histoire. On sait encore que l’une est toujours le produit (ou l’invention) de l’autre. Mais pour Speridião il se pose au cœur de cette relation une autre question, à savoir, ce que nous faisons d’elles.

Par un procédé d’“assemblage” et de remise en scène des images, Speridião crée des fictions réelles de la vie post-moderne et nous place face à cette grande archive globale qu’est le monde.

Durant la même période, il est possible de voir :
- l’installation sonore d’Atsunobu Kohira. Intitulée Ouverture de Bombyx Mori, elle rappelle la forme des cocons et transforme totalement l’espace en une enveloppe d’aspect soyeux, traversée d’une lumière blanche.
- l’exposition Art of Butterfly de Stéphane Hette, avec laquelle le photographe réalise l’enregistrement d’un moment présent, et saisit l’instantanéité de la pause du papillon, la brièveté de cette halte.

- les photographies de Michael Ackerman, Pascal Dusapin et Alain Fleischer, rassemblées sous le titre Images et Musiques. Il s’agit d’une collection des éditions Actes Sud qui, depuis 30 ans, proposent des livres-disques qui allient une œuvre musicale et un album photographique.

Toutes ces expositions sont à voir jusqu’au 16 juin 2013.

Voir en ligne : Maison Européenne de la Photographie

Brèves Toutes les brèves

  • Paris : Alfred de Musset

    Pour sa première mise en scène avec la Troupe de la Comédie Française qu’il connaît bien pour avoir (...)