Rueil-Malmaison : « Peindre dans la vallée de la Creuse »

, popularité : 12%

Pour sa prochaine exposition, la ville de Rueil-Malmaison a choisi un sujet inédit dans les musées de Paris et d’Ile-de-France : la vallée de la Creuse comme source d’inspiration artistique entre 1830 et 1930. Démarche audacieuse !

La promenade qui sera offerte, à travers 140 peintures et œuvres graphiques, démontrera le rôle que cette vallée a joué dans les grandes aventures qui ont marqé l’histoire de l’art.br>

Pendant un siècle, les paysages entre Berry et Limousin révèlent leur intérêt artistique à des peintres classiques, modernes ou avant-gardistes, dont le séjour dans cette région reste encore aujourd’hui un moment moins connu de leur vie et de leur production. Théodore Rousseau, Claude Monet, Francis Picabia, Othon Friesz, Anders Osterlind, Armand Guillaumin, tous sont venus en Creuse pour capturer la beauté de cette « mignonne suisse » comme se plaisait à l’appeler George Sand qui a grandement participé au rayonnement artistique du lieu en y invitant de nombreux artistes.br>

Souvent négligée par les historiens de l’art, la vallée de la Creuse a ainsi été, pendant 100 ans, un important foyer artistique, attirant des artistes venus de toute l’Europe qui ont découvert cette vallée, s’y installant pour peindre sur motif et s’inspirer des paysages somptueux qu’offrent la vallée et le village de Crozant. br>

L’exposition, organisée à l’Atelier Grognard, a donc pour but de révéler l’importance de cette vallée dans l’histoire et l’évolution de l’art au XIXe siècle. Une partie importante de l’exposition sera consacrée aux paysages impressionnistes autour de deux figures majeures : Claude Monet et Armand Guillaumin. Une vingtaine d’œuvres de Guillaumin seront, exceptionnellement, présentées.

Du 1er février au 26 mai 2019

Brèves Toutes les brèves

  • Paris : Alfred de Musset

    Pour sa première mise en scène avec la Troupe de la Comédie Française qu’il connaît bien pour avoir (...)