Milan, Teatro alla Scala

, par  Eric POUSAZ , popularité : 18%

Après quelques saisons tourmentées, marquées par la chute de plusieurs têtes, dont celle du directeur musical Riccardo Muti, le théâtre milanais semble de nouveau se concentrer essentiellement sur ce qui reste sa mission première : l’opéra. Sa prochaine saison, éclectique et riche, en témoigne avec brio.

L’ouverture de la saison est traditionnellement fixée à la Saint-Ambroise, fête du patron de la ville fixée au 7 décembre. Au programme cette année : Tristan und Isolde de Wagner dirigé par Daniel Barenboim et mis en scène par Patrice Chéreau, qui sait se faire suffisamment rare sur les scènes lyriques pour que chacune de ses apparitions soit un événement. La distribution réunit les noms de Waltraud Meier, Ian Storey et Matti Salminen, bien connu des habitués de Zurich (les 7, 11, 16, 20, 23 & 28 décembre ainsi que le 2 janvier 2008)

Waltraud Meier. Copyright Wilfried Hösl

Viennent ensuite les 13, 18, 20, 22, 26 & 30 janvier ainsi que les 3 & 7 février : Maria Stuarda de Donizetti avec, dans le rôle titre Anna Caterina Antonacci (l’inoubliable Cassandre des derniers Troyens genevois) et Marielle Devia (également vue à Genève en Lucia et Konstanze de l’Enlèvement au Sérail) ; Cyrano de Bergerac d’Alfano, le compositeur qui s’est surtout fait un nom pour avoir terminé la partition inachevée de Turandot. La production a été montée au Metropolitan Opera de New York par Francesca Zambello pour Placido Domingo, qui sera présent sur les planches scaligères les 27 janvier et 1er, 5, 9, 12 & 15 février.
Wozzeck de Berg sous la direction de Daniele Gatti et dans une mise en scène de Jürgen Flimm avec Georg Nigl et Thomas Johannes Meyer (actuellement à Bâle dans Penthesilea) en alternance dan le rôle titre et Evelyn Herlitzius en Marie (les 19, 22, 24, 26, 28 février et les 5 & 9 mars) ; Il trittico de Puccini (composé de Il tabarro, Suor Angelica et le très célèbre Gianni Schicchi) dans une mise en scène de Luca Ronconi et sous la direction musicale de Riccado Chailly les 6, 8, 11, 13, 19, 20, 25 et 28 mars ainsi que le 2 avril. Parmi la très riche distribution, on relève les noms de Leo Nucci, Juan Pons, Paoletta Marrocu et Barbara Frittoli, tous des habitués de la scène zurichoise.

Macbeth de Giuseppe Verdi les 1, 3, 5, 8, 11, 13, 16, 18, 20 et 24 avril. L’ouvrage est dirigé par Kazushi Ono, l’actuel directeur général de la musique au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, et mis en scène par Graham Vick. Dans le rôle titre : Leo Nucci sera confronté aux manipulations de Violeta Urmana, la dernière Amneris sur le plateau du Grand Théâtre…
1984, l’opéra qu’a composé le chef d’orchestre Lorin Maazel sur un livret tiré du célèbre roman d’Orwell sera présenté dans une nouvelle production due au Canadien Robert Lepage (auteur d’une inoubliable mise en scène d’Erwartung de Schönberg à Genève il y a une quinzaine d’années) et dirigé par son auteur les 2, 4, 6, 8, 10, 14 et 17 mai.
Il prigioniero de Luigi Dallapiccola partagera l’affiche avec Le Château de Barbe-Bleue de Bartok les 18, 20, 22, 25, 27 et 30 mai. Le jeune Daniel Harding sera au pupitre alors que la mise en scène est confiée à Peter Stein.
Andrea Chénier de Giordano sera joué les 3, 5, 7, 9, 12, 17, 20, 23 et 27 juin avec Daniel Oren à la direction dans une nouvelle production due à Dante Ferretti. Marcello Alvarez, Fiorenza Cedolins et Renato Bruson se partageront la vedette de ce spectacle exceptionnel.

Evénements
Autre rendez-vous important : Le Joueur de Prokofiev coproduit avec l’opéra d’Etat de Berlin. L’ouvrage, monté par Dmitri Tcherniakov et dirigé par Daniel Barenboim, sera à l’afiche les 16, 19, 21, 24, 26, 28 et 30 juin après avoir été joué à Berlin en mars pendant la semaine du traditionnel festival pascal.
La Bohème de Puccini est donnée les 6, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 15, 16, 17 et 19 juillet sous la direction du jeune prodige vénézuélien Gustavo Dudamel dans la traditionnelle mais très belle mise en scène de Franco Zeffirelli avec le concours de chanteurs avides de faire leurs preuves dans le temple milanais de l’opéra (James Valenti, Carmela Remigio, Fabio Capitanucci…)
Après la pause estivale, deux titres sont encore à l’affiche en attendant la réouverture de la saison 2008 / 2009 avec un Don Carlo qui promet : Le nozze di Figaro de Mozart avec le concours de l’Accademia d’Arti e Mestieri dello Spettacolo, une occasion de (re)voir l’éblouissant travail de Giorgio Strehler sur ce chef-d’œuvre (les 11, 13, 15, 17, 22, 26, 28 et 30 octobre) et Die lustige Witwe (pardon : La vedova allegra) de Lehar en version allemande dirigée par Asher Fisch et mise en scène par Pier Luigi Pizzi les 29 et 31 octobre, ainsi que les 2, 7, 8, 11 ,16, 18, 19, 21 et 23 novembre. La distribution est éblouissante avec Willy Hartmann en Danilo et Eva Maria Westbroek en Hanna Glawari.

Danse
A cela s’ajoutent de nombreuses soirées de ballets où brille presque chaque fois l’actuelle étoile masculine du théâtre milanais : Roberto Bolle. Le lac des cygnes ouvre les feux les 14, 15, 18, 19 et 21 décembre ainsi que les 10, 12, 15, 17, 19, 22 et 25 avril. Suivent : un gala Tchaïkovski le 31 décembre, Roméo et Juliette de Prokofiev les 8, 10, 20, 21, 23 février, 7, 12, 14, 18 et 21 mars ; une création intitulée Meditterranea sur des musiques folkoriques méditerranéennes entrecoupées de pages de Paletrina, Mozart et Ligeti (les 26, 27, 28, 29 et 30 mars) ; une soirée Roland Petit (composée de Carmen, l’Arlésienne et Le Jeune Homme et la Mort) les 6, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 15,et 17 septembre) et la fameuse Dame aux camélias conçue par John Neumeier sur le roman d’Alexandre Dumas fils les 1, 2, 3, 14, 16, 23 et 24 octobre. Faites votre choix !

Eric Pousaz

Programme détaillé et commande de places sur le site :
http://www.teatroallascala.org/it/index.html