Paris : Rentrée théâtrale

, par  Régine KOPP , popularité : 12%

L’offre de la rentrée est abondante et il y en a pour tous les goûts. Comédies ou grands classiques proposés par des théâtres publics et privés.

A tout seigneur, tout honneur : le retour de Michel Bouquet dans Le Roi se meurt de Ionesco, à la Comédie des Champs-Elysées (à partir du 8 septembre, tél : 01 53 23 99 19) promet d’être un temps fort, pour ce monstre sacré dans un rôle entre farce et dérision. Autre grand texte L’Amant de Pinter que Didier Long met en scène au théâtre Marigny (à partir du 10 septembre, tél : 01 53 96 70 00) en faisant appel à une actrice bien connue du public, Léa Drucker. Très attendue la mise en scène d’ Une femme à Berlin , un texte bouleversant, interprété par Isabelle Carré au théâtre du Rond-Point (du 7 septembre au 10 octobre, tél : 01 44 95 98 21).

Au théâtre Antoine (01 42 08 77 71), à partir du 9 septembre, c’est le face à face d’une bourgeoise et d’une clocharde, incarné par Myriam Boyer et Annie Duperey, dans une pièce écrite et mise en scène par Bertrand Blier, Désolé pour la moquette , qui promet de retrouver l’univers caustique de l’auteur. En incarnant Nono , le rôle-titre d’une des comédies célèbres de Guitry, Julie Depardieu joue une jeune femme, belle et espiègle qui s’amuse à faire tourner les hommes en bourrique (Théâtre de la Madeleine, tél : 01 42 65 07 09). A partir du 7 septembre, c’est une autre actrice à forte personnalité, Romane Bohringer, qui nous invite au théâtre de la Pépinière dans une pièce de Gabor Rassov, Les Amis du Placard (mise en scène Pierre Pradinas).

« La Cerisaie »
© Franck Beloncle

Signalons également le retour sur scène de deux grandes dames du théâtre, Geneviève Casile dans Leocadia de Jean Anouilh, au Théâtre 14, (du 14 septembre au 30 octobre, tél : 01 45 49 77) et Catherine Hiégel dans une pièce de Florian Zeller, La Mère au Théâtre de Paris (à partir du 25 septembre, tél : 01 42 80 0181). En 2002, Victor Haïm reçut le Molière du meilleur auteur ; sa pièce Jeux de scène qu’il met lui-même en scène se jouera au Théâtre du Ranelagh, à partir du 10 septembre (tél : 01 42 88 64 44). Eric-Emmanuel Schmitt, auteur de théâtre à succès, a écrit Kiki van Beethoven qu’interprétera Danièle Lebrun dans une mise en scène de Christophe Lidon, à partir du 21 septembre au Théâtre de la Bruyère (tél : 01 48 74 76 99). On retrouvera Christophe Lidon au Théâtre de l’œuvre (du 10 septembre au 23 décembre, tél : 01 44 53 88 88) où il signe la mise en scène de la pièce de Loleh Bellon, Les Dames du Jeudi avec une belle distribution : Marina Vlady, Catherine Rich, Annick Blancheteau.

Le Théâtre Montparnasse (à partir du 15 septembre, tél : 01 43 22 77 74) ouvre sa saison avec un grand texte de théâtre de Henry Becque, La Parisienne , qui met face à face Barbara Schulz et Jérôme Kirchner dans une mise en scène de Didier Long. Au Petit Montparnasse (à partir du 3 septembre, tél : 01 43 22 77 74), c’est une adaptation du film de Woody Allen, Mélinda et Mélinda , qui est proposée par Jacqueline Cohen et Pierre Valmy. Adaptation aussi de Belle du Seigneur d’Albert Cohen par Anne Quesemand sous le titre Les Soliloques de Mariette , au Petit Montparnasse, à partir du 25 septembre (tél : 01 43 22 77 74). Pour les amateurs de comédies, ils auront le choix entre Le Dîner de cons , au Théâtre des Variétés (à partir du 3 septembre, tél : 01 42 33 09 02), La Cage aux Folles avec Christian Clavier au Théâtre de la porte Saint-Martin (à partir du 4 septembre, tél : 01 42 08 00 32), Le Dindon de Feydeau, mise en scène par Philippe Adrien au Théâtre de la tempête (du 10 septembre au 24 octobre, tél : 01 43 28 36 36) et Jules et Marcel , reprise au théâtre Marigny du spectacle sur la correspondance entre Pagnol et Raimu, avec Michel Galabru et Philippe Caubère (à partir du 21 septembre, tél : 01 53 96 70 00).

Au Théâtre du Soleil, reprise : « Les Naufragés du fol espoir »
© Charles-Henri Bradier

Dans une veine plus musicale, Jérôme Savary présente deux spectacles, Boris Vian. Une trompinette au paradis et Paris, Frou Frou . La dernière séance , au Théâtre Déjazet (du 17 septembre au 6 novembre, tél : 01 48 87 52 55). Forte du succès de sa dernière mise en scène des Naufragés du fol espoir , Ariane Mnouchkine reprend la pièce, à partir du 15 septembre au Théâtre du Soleil à la Cartoucherie (tél : 01 43 74 24 08). Jean-Pierre Vincent retrouve le Théâtre des Amandiers de Nanterre, et mettra en scène Les acteurs de bonne foi , un texte de Marivaux, (17 septembre au 23 octobre, tél : 01 46 14 70 00). Créée au Théâtre National de Strasbourg la saison dernière, cette Cerisaie de Tchekov , mise en scène par Julie Brochen est présentée au Théâtre de l’Odéon du 22 septembre au 24 octobre (tél : 01 44 85 40 40), avec Jeanne Balibar et Jean-Louis Coulloc’h.

Suite au succès de Le Mardi au Monoprix , Jean-Claude Dreyfus revient avec la pièce écrite par Emmanuel Darley et mise en scène par Michel Didym, au Théâtre Ouvert (du 17 septembre au 23 octobre, tél : 01 42 55 55 50). Le metteur en scène Hans-Peter Cloos signe cette saison deux mises en scène : Solness d’Ibsen (voir compte-rendu) et une pièce construite sur un sujet d’actualité, Interview de Sarah Forestier et Patrick Mille, à partir d’un texte de Théo van Gogh, cinéaste néerlandais assassiné par un fanatique musulman en 2004, au Studio des Champs-Elysées (tél : 01 53 23 99 19).

Ce tour d’horizon, loin d’être exhaustif, prouve bien que le spectacle vivant n’est pas mort, et que les artistes, qui doivent souvent leur célébrité au cinéma, ne délaissent pas l’aventure théâtrale. Elle contamine même les stars du rock, puisqu’on annonce pour septembre 2011 au Théâtre Edouard VII, le début de la carrière théâtrale pour Johnny Halliday dans une pièce de Tennessee Williams, Le Paradis sur terre , dans une mise en scène de Bernard Murat. Au public de les suivre et de les soutenir mais aussi d’exercer son jugement critique !

Régine Kopp