Paris : théâtre au fil des saisons

, par  Stéphanie LUPO , popularité : 18%

Paris 2010-2011, saison par saison : allons-y ! Après un mois de septembre inévitablement marqué par des rendez-vous du festival d’automne, place à la suite du programme.

Cette année c’est le Polonais Kristian Lupa qui ouvre la saison avec son travail sur Warhol Factory 2 à la Colline, après lui Peter Stein monte Les Démons de Dosteiveski à l’Odéon. Octobre on pourra voir le théâtre dansé du japonais Toshiki Okada avec deux spectacles au Théâtre de Gennevilliers, mais aussi le travail du metteur en scène et auteur iranien Amir Reza Koohestani à la Colline. Un mois très chargé et qu’on peut aussi dire russe avec de nombreux spectacles à voir dans le cadre de l’année France-Russie qui se termine. A l’Odeon on verra notamment un Hamlet monté par Nikolai Kolyada, metteur en scène jusque là plus connu comme dramaturge et qui aujourd’hui travaille avec une troupe qui regroupe plus de trente comédiens. A la Mc93 de Bobigny ceux qui ont manqué la grande rétrospective de Lev Dodine l’an dernier pourront voir son Oncle Vania de Tchékhov. Valery Fokine viendra de St Petersbourg et Vladimir Pankov de Moscou avec La Noce , tous deux seront au Théâtre de la Ville. Novembre le groupe flamand de Bruxelles Tg Stan revient à la Bastille avec une composition de plusieurs textes, tandis que le plasticien vidéaste Simon Mc Burney s’associe à un auteur et des acteurs japonais pour monter Shun-kin « une histoire d’amour, de passion et de cruauté ». Rodrigo Garcia fera les agitateurs à Gennevilliers avec  C’est comme ça ne me faites pas chier . Bon, l’hiver sera presque arrivé.

« C’est comme ça ne me faites pas chier » de Rodrigo Garcia
Photo Christian Berthelot

Décembre c’est Thomas Ostermeier directeur de la Schaubuehne de Berlin qui ouvre le bal à l’Odéon avec un travail sur le texte Dämonen de Lars Noren, tandis que Peter Brook montera une composition inspirée de Mozart aux Bouffes du Nord. Patrick Chéreau montera Rêve d’automne de Jon Fosse au Théâtre de la ville et Claude Régy sera dans la petite salle de la Ménagerie de verre pour Brume de Dieu une nouvelle création sur un texte de Tarjei Vesaas.

A l’Odéon : « Dämonen » de Lars Noren selon Thomas Ostermeier
© Arno Declair

2011 le passage à la nouvelle année commencera avec trois événements à ne pas manquer, une trilogie de Jan Fabre à Chaillot avec des solos créés pour son acteur fétiche Dirk Roofthoot. Avec et pour lui il montera des textes qu’il a lui-même écrit : L’empereur de la perte, Le roi du plagiat, Le serviteur de la beauté. Pendant ce temps le Polonais Kristof Warlikowski reviendra à l’Odéon avec une création intitulée La fin. Scénarios d’après des textes de Nickel Stuff, Kafka et John Maxwell Coetzee tandis qu’ à la Mc93 de Bobigny Patrick Sommier propose un nouveau festival intitulé Théâtre Frontière (qui succède au toujours très attendu Standard idéal) : il invite notamment le Suisse Alvis Hernanis, le Berlinois Samuel Finzi, l’ensemble viennois Harmonia Celestis et le Flamand Josse de Paw.

Mars. L’arrivée du printemps sera marquée par un rendez-vous avec l’équipe de Joel Pommerat à l’Odéon qui proposera une nouvelle création intitulée Ma chambre froide et Alvis Hernanis reviendra à Chaillot avec deux spectacles. En avril on sera curieux de ce que réserve la programmation du festival Etrange Cargo à la Ménagerie de verre. En mai on ira voir Rouge à la Bastille de la performeuse canadienne Julie Andree.

Stéphanie Lupo