Strasbourg : Création

, par  Eric POUSAZ , popularité : 22%

Neuf opéras sont à l’affiche de la nouvelle saison de l’Opéra du Rhin. Comme de coutume, le coup d’envoi est donné par une œuvre moderne qui s’inscrit dans le programme du grand festival de musique contemporaine qui se tient chaque année au bord du Rhin.

Cet automne, Peter Eötvös dirigera lui-même son nouvel opus, Love and Other Demons créé au Festival de Glyndebourne. La production est celle du grand rendez-vous musical de la musique anglaise et la distribution comprend les noms de Robert Brubaker et Alison Bell (les 25, 27 et 29 septembre, à Mulhouse le 9 octobre).
L’Opéra du Rhin continue ensuite sa prospection du grand répertoire verdien avec Simon Boccanegra donné les 24, 26 & 30 octobre, 2, 8 & 10 novembre à Strasbourg ainsi que les 19 et 21 novembre à Mulhouse. La mise en scène est signée de Keith Warner, célèbre entre autres pour ses productions passablement renouvelées des grands classiques. Le rôle de Boccanegra est confié à Sergey Murzaev, celui de sa fille à Nuccia Focile alors que Gabriele Adorno sera interprété par Andrew Richards.

« Love and Other Demons » de Peter Eötvös
© Alain Kaiser

Les fêtes de fin d’année sont le prétexte d’une reprise de la version grand cinéma que Mariame Clément a signée il y a quelques années déjà de La Belle Hélène d’Offenbach avant que l’Opéra du Rhin ne mette un point final à sa Tétralogie wagnérienne commencée il y a cinq ans. Le crépuscule des dieux sera dirigé par Marko Letonja et mis en scène par David McVicar. Jeanne-Michele Charbonnet (qui sera Elektra au Grand Théâtre) et Lance Ryan (le Siegfried qui monte sur les grands plateaux internationaux) incarneront les deux héros de ce drame apocalyptique les 25 et 28 février, 3, 6 et 12 mars à Strasbourg, les 25 et 27 mars à Mulhouse).

Jeanne-Michèle Charbonnet participera aux représentations du « Crépuscule des Dieux » en février-mars 2011

Après un Don Pasquale confié aux jeunes chanteurs de l’Opéra Studio, Janacek revient à l’affiche dans le cadre du cycle mis en scène par le Canadien Robert Carsen. Friedemann Layer dirigera Cheryl Barker, Charles Workmann et Guy de May dans L’Affaire Makropoulos les 2, 5, 7, 10 12 avril à Strasbourg et les 17 et 19 avril à Mulhouse.

Suivront L’Enlèvement au Sérail de Mozart et Hamlet d’Ambroise Thomas. La turquerie sera l’occasion de retrouver la grande Laura Aikin sous la direction de Rinaldo Alsessandrini les 11, 13, 15, 17, 19 & 21 mai à Strasbourg et 29, 31 mai & 2 juin à Mulhouse. La mise en scène de Waut Koeken pourrait ménager quelques surprises aux traditionnalistes… La version musicale du grand drame shakespearien clôturera la saison en juin et juillet, dans une mise en scène assez traditionnelle de Vincent Broussard et sous la direction musicale de Patrick Fournillier, Stephane Degout sera Hamlet et son Ophélie sera Hendrickje Van Kerckhove, un nom qu’il faudra s’habituer à prononcer tant cette cantatrice est prometteuse. Un opéra pour enfants et des soirées de ballets, ainsi que quelques soirées de mélodies complètent ce programme fort riche en ces temps de disette financière dont souffre tous les opéras dits ‘de province’…

Eric Pousaz

(Renseignements sous http://www.operanationaldurhin.eu/)

Voir en ligne : Opéra du Rhin