Spectacles onésiens
Onex : festival de femmes et chansons

Manifestation phare de novembre : le Festival des Créatives.

Article mis en ligne le novembre 2009
dernière modification le 9 décembre 2009

par Firouz Elisabeth PILLET

Le mois de novembre 2009 à Onex s’ouvre sur une manifestation devenue désormais incontournable, le Festival des Créatives, un festival qui révèle les multiples talents artistiques des femmes, leur offrant ainsi trois jours d’une intense visibilité, trois jours qui leur sont consacrés. Un festival de femmes destiné à tous !

Cette année, le Festival Les Creatives se déroulera du 4 au 7 novembre et proposera un voyage bigarré, des rivages folk-tzigane de Wendy McNeill aux contrées blues-folk de Grace – avec USA ISA ROSE, en première partie – en passant par ceux jazz-pop d’Erika Stücky, CéU et Siân Pottok, pour conclure avec Carine Erseng et Karimouche. Des rythmes endiablés, des mélopées, un voyage musical qui bannit les frontières. Artiste renommées, artistes reconnues ou artistes en devenir, ces musiciennes, auteures-compositeures-interprètes venues des quatre coins du globe, parlent de la vie à travers leur sensibilité d’artiste.
Au Manège, une exposition et une table ronde proposeront un éclairage critique sur la représentation masculin/féminin dans la publicité et les médias, un sujet abondamment traité par les Chiennes de Garde depuis plus d’une décennie mais qui reste toujours d’une brûlante actualité, les traitements restant invariablement inégalitaires. Une belle occasion de s’interroger sur la manipulation des images et leur influence sur nos comportements, conscients ou inconscients.

Christophe Alévêque

Le jeudi 19 novembre, place à l’humour décapant d’un rebelle infatigable, Christophe Alévêque. Déjà accueilli avec enthousiasme à Onex, il y revient avec son nouveau spectacle, présenté cet automne au Théâtre du Rond-Point, Super Rebelle !... enfin ce qu’il en reste. L’artiste se régale des travers de ses congénères, et se délecte à pointer du doigt ce qui cloche dans ce monde sans pour autant verser dans le sérieux. Il nous avait enchantés en soulignant toutes les incohérences des candidats aux élections présidentielles 2007. Avec les frasques et le linge sale lavé actuellement dans la politique de l’Hexagone, on se réjouit de découvrir ses nouvelles observations. Mais Alévêque sait élargir son propos acidulé et servir ses remarques si terribles mais si justes sur des sujets plus universels. Il faut reconnaître que l’artiste n’est pas en mal d’inspiration : l’actualité demeure décidément généreuse pour les humoristes...

Dick Annegarn
Photo Jan Wel

Novembre se termine en musique avec le concert de Dick Annegarn le vendredi 27 novembre. Dick Annegarn est né aux Pays-Bas, mais sa jeunesse s’est déroulée pour l’essentiel à Bruxelles, ville dont il est citoyen d’honneur. Après avoir appris la guitare en autodidacte, en écoutant des disques folks et blues américains, il s’installe à Paris en 1972, où il enregistra en 1973 son premier disque, lequel rencontra un succès public immédiat avec des chansons comme Ubu, Bruxelles, Sacré géranium… Deux autres suivront, avec un autre grand succès, Mireille, et de nombreuses tournées. Se lassant rapidement de cette voie, le chanteur choisit assez rapidement la voie underground, mais n’en continuant pas moins à enregistrer : Ferraillages en 1979, ou Frères en 1985. En 2006, le disque Le Grand Dîner réunit le fleuron de la chanson française contemporaine comme Alain Souchon, Alain Bashung, Arno Hintjens, Louis Chédid,etc. A l’été 2008, Dick part à New-York enregistrer le magnifique Soleil du soir, avec Freddy Koella (guitariste de Bob Dylan), Yaël Naïm, David Donatien ou encore Joseph Racaille. Le tout est en boîte en cinq jours à peine. Agrémenté de notes de banjo et de guitares qui se répondent, truffé de références à Brel, Van Gogh ou à Perec, le répertoire de cet album sera à découvrir sur la scène de la Salle communale.

Firouz-Elisabeth Pillet

www.spectaclesonesiens.ch, www.lescreatives-onex.ch