Grand Théâtre de Provence
Aix : “Blanche-Neige“

Nouveau succès pour « Blanche Neige » version Preljocaj.

Article mis en ligne le décembre 2009
dernière modification le 25 janvier 2010

par François JESTIN

Donné l’année dernière au Grand Théâtre de Provence, le ballet chorégraphié par Angelin Preljocaj revient à Aix, après un tour par Lyon, Paris, Berlin.

Représenté quatre soirées à guichets fermés, le spectacle (vu le 5 octobre au Grand Théâtre de Provence) recueille à nouveau un grand succès public, des tout jeunes aux moins jeunes. La réalisation visuelle reste très proche du conte des frères Grimm, avec certainement une présence moins importante des sept nains (magnifiques déplacements sur une paroi verticale).

« Blanche Neige »
© JC Carbonne

La représentation démarre par la lente et douloureuse traversée du plateau d’une femme enceinte, la mère de Blanche-Neige, qui lui donne la vie en perdant la sienne. Trois tourbillons de valse plus tard dans les bras de son papa – en passant deux fois derrière un paravent – et nous voilà avec une belle jeune fille de vingt ans (Virginie Caussin). La reine (Céline Galli) est une vraie sorcière de belle-mère, dans son somptueux et inquiétant costume (signé de Jean-Paul Gaultier).

La chorégraphie est souvent poétique lorsque Blanche-Neige est en scène – en particulier avec son amoureux de prince – et très dynamique le reste du temps, voire agressive et brutale lorsque la reine lui fait manger de force la pomme empoisonnée. Tout est bien qui finit bien, Preljocaj en résidence au « Pavillon Noir » à Aix depuis 2006 est venu en voisin, et proposera à n’en pas douter de nouvelles créations aixoises.

François Jestin