Théâtre du Crève-Cœur, Cologny
Cologny : Célébration

Le Théâtre du Crève-Cœur célèbre cette saison son 50e anniversaire !

Article mis en ligne le décembre 2009
dernière modification le 27 janvier 2010

par Maya SCHAUTZ

Le petit Théâtre de Cologny a ouvert sa saison de façon éclatante avec le spectacle très attendu de Brigitte Rosset : Suite matrimoniale, avec vue sur la mère.
Ce one woman show, fort remarqué à Avignon cet été, partira en tournée dans toute la France après Cologny.

Cette artiste genevoise, qu’on apprécie depuis 1995 dans les spectacles de la Cie Confiture, s’est d’emblée signalée par son jeu jubilatoire et son humour, en particulier dans sa nouvelle aventure de one woman show depuis 2001 lorsqu’elle entreprend son Voyage au bout de la noce, qui la mènera avec succès à travers la Suisse. Durant la même période, on la voit sur les écrans en Suisse et France dans plusieurs productions.
La programmation de la nouvelle saison est très riche en événements. Le théâtre fondé en 1959 par Raymonde, mère de Bénédict Gampert, fête son 50ème anniversaire et présente jusqu’au 6 décembre une série festive de spectacles assortis chaque fois en ouverture de soirée d’un apéritif-concert. Ainsi, du 2 au 6 décembre, verra-t-on Les Bonnes ? avec Annik von Kaenel, Sandrine Gampert, Christelle Mandallaz. Et en apéritif-concert : Chants du Levant, Chants du Couchant (piano, hautbois, chant et guitare, avec Ayser Vançin et Mathieu Chardet).

Petit historique
Revenons à des temps plus anciens ! Dans les années qui précédèrent la création du Petit Crève-Cœur dans le pressoir de sa belle maison de Cologny, Raymonde Gampert, au très riche tempérament d’artiste, avait écrit un Conte de Noël, qui fut dansé par son amie Florence Sechehaye et mis en musique par Bernard Reichel. En 1942, en pleine guerre, elle écrivit son Mystère de Jeanne d’Arc qui l’attachera à l’art du théâtre et à sa représentation. Le Mystère devint un mimodrame dit, joué et dansé sur une musique de Bernard Reichel au Casino de Saint-Pierre, une seule fois, qui, devant son grand succès, partit en tournée en Suisse et en France voisine. Emile Jaques-Dalcroze perçut d’emblée l’intérêt de cette œuvre « qui réunit tous les moyens d’expression de tout ordre, animée par un rythme suggestif et intimement alliée pour assurer l’équilibre de l’œuvre frémissante d’une double vie intérieure et extérieure. Je tiens à rendre un juste hommage aux auteurs de ce drame poignant ». Frank Martin le loua également et la carrière du Mystère fut encore longue. Il fut à nouveau joué au Petit Crève-Cœur en 1973.

Anne Vaucher et de Bénédict Gampert

Une autre idée de théâtre, en 1957, passionna Raymonde, celle de monter Le Noël sur la place de Ghéon. Ce fut en 1958 son premier spectacle d’amateurs passionnés de Cologny où jouait pour la première fois son fils Olivier, berger de 12 ans. Les Compagnons de la Roulotte étaient nés. Puis le temps perdu en déplacements nombreux bien que fort sympathiques fit que Raymonde se sédentarisa en jetant son dévolu sur le pressoir familial avec sa belle vis, indémontable, pour y accueillir les nomades Compagnons de la Roulotte ! Ainsi naquit un vrai petit théâtre d’amateurs enthousiastes. Le 21 février 1959 le Petit Crève-Cœur fut inauguré avec Le Noël sur la place
De 1959 à 1976 que de charmants spectacles ! Une suite de mimes avec Bénédict et son violoncelle, des récitations, des improvisations, des films, des causeries, des récitals de musique et poésie, des lectures d’auteurs (Gaulis, Vahé Godel, Pierre Thée… ). Les pièces se succèdent : Cocteau, Tchékhov, Supervielle, Musset, Tardieu, Lorca, Obaldia, Pinget, Synge, Vitrac, Mrozek et j’en passe.
Un joli coffret-souvenir avec des cartes postales remémorant ces beaux moments et la suite aussi de la carrière du théâtre, devenu professionnel en 1990 sous l’égide du maître de la maison Bénédict Gampert et de sa femme Anne Vaucher, sera disponible en novembre.
Parallèlement à ses mises en scènes, Raymonde crée ses ateliers d’expression corporelle avec son maître d’œuvre Bénédict à Cologny et dans sa maison du Salève. Le Petit Crève-Cœur vit sa belle vie pendant presque 20 ans, malgré la maladie qui atteint douloureusement Raymonde vers la fin, mais qui lui a laissé le temps d’écrire son joli témoignage, A la découverte du théâtre, qui paraîtra en 79, trois ans après son départ. Sa parution marquera l’anniversaire des 20 ans de l’aventure. La période qui suit comportera des ateliers, des rencontres d’auteurs, des concerts, du cirque, sous les auspices de Mireille Gampert-Zermatten, déjà présente dans les spectacles de Raymonde avec Olivier Gampert.

Anniversaire
L’inauguration festive du 50ème eut lieu le 31 octobre, réunissant les artistes et les amis anciens et plus récents du Crève-Cœur. Ce fut une soirée des plus réussies, où plusieurs artistes et musiciens des apéritifs-concerts à venir donnèrent à écouter quelques séquences jubilatoires de leur talent !
Des moments privilégiés où Pascal Chenu, Michèle Millner et Paco Chambi, René Zosso et Anne Osnowycz, Stéphanie Quastana et Alexandre Saintives, Alexandre Franklé, Mathieu Chardet et Ayser Vançin furent introduits par Pierre Miserez avec un brio époustouflant et acrobatique, le tout sous les lumières savantes de René Donzé.

Les inédits de Bénédict sur Dvd ainsi que le livre de Raymonde seront disponibles au théâtre, ainsi que le coffret-souvenir.

Maya Schautz