Palazzetto Bru-Zane, Venise
Venise : Centre de musique romantique française

Réussite à Venise...

Article mis en ligne le novembre 2010
dernière modification le 12 décembre 2011

par Françoise-Hélène BROU

On parle beaucoup du Centre de musique romantique française, ouvert en
octobre 2009, à Venise, au Palazzetto Bru-Zane. Ce lieu a pour vocation la
valorisation et le rayonnement du répertoire musical français du 19ème siècle (1780-1920), notamment par la redécouverte d’œuvres aux qualités
insoupçonnées et par la réhabilitation de compositeurs romantiques rarement joués comme Méhul, Hérold, Onslow, Alkan, Pierné et beaucoup d’autres.

Le bilan très enthousiasmant de la première année d’existence du Centre de musique romantique française a été souligné à maintes reprises par la presse et les milieux professionnels internationaux, qui ont unanimement révélé un intérêt général pour le répertoire romantique français, encore largement méconnu et qui pourtant contient tant de pages originales.

Palazzetto Bru-Zane

La remarquable restauration du palazzetto, autrefois résidence de la famille vénitienne des Zane, n’est pas étrangère à ce succès. L’édifice, situé dans le quartier de San Stin et construit entre 1695 et 1697 par l’atelier de l’architecte Baldassare Longhena, n’est en réalité qu’une partie de la demeure que l’on désignait alors par le nom de “casino“, un lieu typiquement vénitien, séparé de l’habitation principale et dédié aux divertissements musicaux et littéraires. On dit que Mozart y aurait joué lors de son séjour vénitien pour le carnaval de 1771. Il y aurait sans doute admiré la fresque Hercule entre la Gloire et la Vertu qui orne le plafond de la salle de bal, signée du célèbre peintre baroque Sebastiano Ricci. Aussi pour la Fondation Bru* le projet était-il double : d’abord la restauration dans l’esprit de l’époque et ensuite la création d’un centre de musique afin de permettre un retour du palais à sa destination initiale. La réhabilitation, confiée à l’architecte Marco Zordan, spécialiste de la restauration de lieux culturels, devait donc respecter ce patrimoine historique, tout en entreprenant des travaux délicats de consolidation afin de renforcer les structures du palais et de préserver aussi l’acoustique existante, nécessaire à un lieu de concert. Aujourd’hui le Palazetto Bru-Zane est un lieu fonctionnel, doté d’équipements modernes sophistiqués (salle de concert pouvant accueillir jusqu’à cent personnes, studio de répétition insonorisé, ascenseur).

Festivals, concerts, etc...
Les activités de la Fondation s’articulent autour de deux axes : la recherche et la programmation de concerts. Le travail musicologique s’effectue en collaboration avec des conservatoires, des universités, des centres de recherche internationaux. Jalonnées par des colloques et des journées d’étude, ces actions scientifiques s’intéressent également aux domaines liés à la musicologie comme : l’histoire de l’art, l’organologie, la littérature, les arts de la scène. La publication est également l’un des objectifs du centre, un travail éditorial qui s’étend également aux partitions et à l’édition discographique.

Palazzetto Bru-Zane : plafond

Chaque année la direction artistique du Centre, confiée à Benoît Dratwicki, (connu par son activité au Centre de musique baroque de Versailles), propose une saison de festivals, concerts et spectacles présentés non seulement à Venise, mais aussi dans d’autres villes en Europe ou sur d’autres continents. Le thème du premier festival qui a eu lieu en octobre 2009, Les sources du romantisme français, a permis d’aiguiser la curiosité du public. Actuellement s’ouvre la seconde saison qui s’annonce prometteuse, celle-ci en effet célèbre le 250ème anniversaire de la naissance de Luigi Cherubini et se déclinera en trois festivals et plusieurs événements lyriques : Luigi Cherubini (1760-1842) et les premiers romantiques, du 2 octobre au 2 novembre 2010 ; Le salon romantique, du 3 au 27 février 2011 ; Du Second Empire à la troisième République, du 12 avril au 5 juin 2011.
Cette nouvelle saison prolonge les grandes redécouvertes de l’année précédente : les inédits révélés seront plus nombreux encore, qu’il s’agisse d’opéras de Kreutzer et Cherubini, d’une cantate de Dukas, d’une symphonie de Joncières, de quatuors d’Onslow et Reicha ou de sonates de Widor, Farrenc et Hérold. La programmation du Palazzetto Bru Zane rayonnera en Italie, en France, en Angleterre, en Allemagne, en Suisse et en Belgique mais également en Autriche, en Slovaquie, en République tchèque, en Pologne, en Chine, en Corée et jusqu’au Canada. Un dispositif complété par une série d’actions pédagogiques, d’activités scientifiques** et de publications, montrant combien cette nouvelle institution culturelle, grâce à ses initiatives et collaborations, contribue désormais à promouvoir efficacement le répertoire romantique français sur la scène internationale.

Françoise-Hélène Brou

* La Fondation Bru a été créée en 2005 à l’initiative du Docteur Nicole Bru aujourd’hui présidente de l’Institution. La Fondation intervient dans l’éducation et la recherche, ainsi que dans le patrimoine et l’environnement dans différents pays. Elle est tout particulièrement attachée à s’investir dans des projets où la préservation de l’héritage culturel, environnemental et animal tient une place essentielle.

** Partenariat scientifique : le Conservatoire de musique de Genève et le Palazzetto Bru Zane développent ensemble un projet de recherche intitulé « Les matériels d’orchestre » : du document à la pratique. Catalogage détaillé des collections genevoises de matériels d’orchestre (comprises entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XXe siècle) puis étude de ce fonds dans une perspective de musicologie appliquée. Ce travail aboutira à l’utilisation des partitions dans un cadre pédagogique.

Informations et programme complet de la saison www.bru-zane.com