Editions Pentatone Classics
CD No. 228 : Béla Bartók

Ce CD constitue une belle réussite dans la discographie récente de l’OSR.

Article mis en ligne le décembre 2010
dernière modification le 16 décembre 2011

par Bernard HALTER

BELA BARTOK : Les 2 concertos pour violon


Arabella Steinbacher
Orchestre de la Suisse Romande
Marek Janowski
1 CD Pentatone Classics 5186350
Enregistré en juillet 2009 au Victoria Hall, à Genève.

couverture Béla Bartok
Marek Janowski convie la jeune violoniste Arabella Steinbacher, vingt-neuf ans, pour graver les concertos pour violon de Bartók aux côtés de l’OSR. Le disque s’ouvre avec le Second concerto, d’une facture assez classique bien que s’inscrivant en 1938 dans la foulée d’une époque éminemment créative du compositeur, une époque qui vit l’éclosion de chefs d’œuvre de la modernité, tels la Musique pour cordes, percussions et célesta. L’orchestre articule son langage pluriel avec brio et lustre : des cuivres pétulants et précis, des rythmes bien marqués, des cordes lestes. Plutôt que de proposer un son matiné d’une certaine rusticité, proche de l’esprit du folklore imaginaire de Bartók, l’archet d’Arabella Steinbacher se fait vif et éminemment lyrique, le vibrato demeurant parcimonieux sans que la sonorité ne s’en trouve amaigrie.

Le Premier concerto, écrit en 1907-1908 et dédié à Stefi Geyer, dont Bartók fut éperdument épris et éconduit sert d’épilogie à ce CD au contenu exhaustif. L’œuvre, considérée comme plus anecdotique, est traversée par une ardeur romantique qui la tourne plus vers le passé. Arabella Steinbacher y déploie un jeu intense, toujours et encore paré des qualités que mettait déjà en exergue la première des deux œuvres éditées. Une belle réussite dans la discographie récente de l’OSR.

Bernard Halter