Théâtre des Amis, Carouge
Carouge : “Turcaret“

Raoul Pastor met en scène la satire la plus acerbe jamais écrite.

Article mis en ligne le 1er mars 2011
dernière modification le 26 septembre 2013

« Turcaret » est la satire la plus acerbe et la plus gaie jamais écrite. Une sorte de pendant du « Tartuffe » de Mollière et peut-être l’œuvre qui s’en rapproche le plus. Une pièce franche, joyeuse et cynique,où l’on devine déjà la Régence.

Raoul Pastor
© Isabelle Meister

Tableau grinçant des dernières années du règne de Louis XIV, où se côtoient un monde interlope de chevaliers d’industrie, fripons, prostituées et fils de famille tarés. La déroute des valeurs morales laisse place à l’argent triomphant. « Turcaret » excita les mêmes oppositions que « Tartuffe ». Les financiers menacés firent jouer toutes les influences, même celle de la séduction de l’argent envers l’auteur. Aujourd’hui encore nous rions de leurs escroqueries et méchancetés et pouvons y reconnaître quelques-uns de nos contemporains célèbres.

Raoul Pastor s’attelle à la mise en scène de cette œuvre d’Alain-René Lesage, aisé par la scénograpie de Stéphane Le Nedic, les costumes de Nathalie Matriciani et la lumière de Rinaldo Del Boca.
Parmi les comédiens, citons Doris Ittig, Jean Jenny, Jacques Maeder, Thierry Meury...

Du 8 mars au 3 avril 2011
Tél. 022 342 28 74