Genève : Emile Chambon

Jusqu’au 30 avril, rétrospective Chambon à la galerie Mimesis.

Article mis en ligne le avril 2011
dernière modification le 19 avril 2011

par Françoise-Hélène BROU

Né dans le quartier de Plainpalais, à Genève, Emile Chambon est mort en 1993 en laissant une œuvre picturale riche et complexe.

Formé à l’École des beaux-arts de Genève, il reçoit en 1926 le 1er prix du Concours Diday. Par la suite il séjournera à Paris et dans divers pays comme : l’Espagne, l’Italie, la Belgique, la Hollande et l’Allemagne. Son œuvre marquée par son esprit indépendant est certes ancrée dans un mode figuratif, mais toujours originale, tant par sa forme en contraste avec l’abstractionnisme dominant du XXè siècle, que par sa teneur souvent teintée de suggestions érotiques. Il aborde fréquemment les sujets allégoriques, les scènes intimes, le portrait et la nature morte. L’aspect très achevé et lisse de ses toiles leur confère une tonalité irréelle, proche du surréalisme et où l’on décèle des correspondances avec Balthus, Magritte ou de Chirico.

Rétrospective
L’exposition rétrospective qui doit se tenir à la galerie MIMESIS Contemporary Art de Genève, du 1er au 30 avril prochain, est une première en ce qu’elle présente une quarantaine de pièces de l’artiste, choisies parmi les plus significatives et provenant de prêts issus de diverses collections (Fondation Emile Chambon, Princesse Marina de Savoie, divers musées et collections privées).
L’exposition est accompagnée de la publication d’une monographie : « Emile Chambon (1905-1993), la magie du réalisme », (ouvrage tiré à 2000 exemplaires, édition de tête de 59 livres sous coffret numéroté et accompagné d’un dessin original, dont 10 coffrets hors commerce).

Françoise-Hélène Brou

MIMESIS Contemporary Art Grand-Rue 4-6 CH-1204 Genève
info@mimesisgalerie.ch
tél. +41 22 310 74 14
Heures d’ouverture : mardi à samedi de 11h00 à 19h00
ou sur rendez-vous