Opéra de Fribourg
Fribourg : « Viva la Mamma »

Donizetti à l’honneur à l’Opéra de Fribourg

Article mis en ligne le 9 décembre 2012
dernière modification le 28 novembre 2012

L’Opéra de Fribourg présente Viva la Mamma de Gaetano Donizetti, un opéra-bouffe qui s’attaque avec drôlerie à l’opéra italien. Cette œuvre piquante sera représentée à l’Equilibre de Fribourg du 29 décembre 2012 au 15 janvier 2013, puis à l’Opéra de Lausanne les 8 et 10 février 2013.

Viva la Mamma raconte l’histoire d’une débâcle artistique : au début du 19ème siècle, dans un théâtre de province italienne, un compositeur peine à mettre sur pied sa dernière œuvre, l’opéra tragique Romolo ed Ersilia, qui doit être représentée le soir même.

Frank Leguérinel sera Mamma Agata
© Rebillon

La mise en abîme effectuée par Donizetti, aux premières loges de ce genre de spectacle, lui permet de tourner l’opéra italien en dérision : ainsi, les figures typiques évoluant dans ce microcosme sont joyeusement caricaturées et leurs frasques mènent à des situations hautement comiques. Les caprices de divas, les disputes de primauté, l’incapacité artistique générale, l’égoïsme et la suffisance des personnages, sans parler de l’extravagance et de la folie d’une matrone protectrice, sont autant d’éléments qui feront tourner au désastre Romolo ed Ersilia. Cette farce est un témoignage du don naturel de Donizetti pour ce genre léger qui annonce les futurs succès de l’Elisir d’Amor , de La Fille du Régiment et de Don Pasquale.

Laurence Guillod sera Daria

Une distribution haute en couleurs
Pour la mise en scène et les costumes, Vincent Vittoz, metteur en scène français au talent internationalement reconnu, a imaginé « (…) un lieu neutre, des costumes de lignes très simples servant de cadre à une galerie de personnages boursoufflés d’eux même. Petit à petit l’artifice théâtral va les emprisonner et révéler leur incapacité à émouvoir. L’espace va se charger d’illusion, le costume va se théâtraliser, la lumière se charger de sens afin de chasser cette sympathique troupe d’escrocs de l’art lyrique mais vide d’émotion artistique. (…) ».
Les costumes seront créés par Dominique Burté, costumier de l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole et les décors par la jeune et inventive Amélie Kiritzé-Topor.

Pour relever le défi de Viva la Mamma il faut d’excellents solistes, autant virtuoses au niveau du chant qu’au niveau du jeu scénique. Le rôle travesti de Mamma Agata sera tenu par un spécialiste de l’opéra belcantiste et de l’opéra-bouffe, le Français Frank Leguérinel. La jeune et brillante Laurence Guillod donnera vie à Daria, la Primadonna. Comme chaque année, les chanteurs de la région ne seront pas en reste : deux rôles seront tenus par les Fribourgeois Jean-Luc Waeber et Michel Kuhn.

Jean-Luc Weaber sera Prospero

Les solistes et l’Orchestre de Chambre de Fribourg et les Chœurs de l’Opéra de Fribourg seront placés, comme de coutume, sous la direction du chef Laurent Gendre.


- Fribourg, Théâtre l’Equilibre, les 29 décembre 2012 à 19h00 (avant-première), 31 décembre 2012 à 19h00 (première), 4 et 11 janvier 2013, 19h30, 6 et 13 janvier 2013, 17h00 et 15 janvier 2013, 19h30 (supplémentaire éventuelle)

- Opéra de Lausanne, les 8 et 10 février 2013.

Location Fribourg Tourisme, tél. +41 26 350 11 00

Signalons que « Viva la Mamma » sera également repris en 2014 à l’Opéra-Théâtre Metz-Métropole.