Festival Africolor, Paris
Paris : Africolor

Festival haut en couleurs en Seine-Saint-Denis

Article mis en ligne le 9 décembre 2012

A Paris a lieu, jusqu’au 24 décembre, la 24e édition d’un festival ouvert sur les musiques du monde, du Mali au Sénégal, des Touaregs aux griots : Africolor. Cet événement investit plusieurs lieux de la capitale.

De nombreux concerts étaient programmés en Seine-Saint-Denis pour tous les amoureux de musiques du monde, traditionnelles, urbaines, modernes. Des événements musicaux donc, mais aussi des soirées cinéma, et rencontres et actions culturelles qui ponctuent la programmation du festival à travers tout le département.

De la poésie des Caraïbes (Balkouta-ka et Erik) à la magie du violoncelle (Eric Longsworth et Vincent Courtois) en passant par les chants marins de Mike Ladd, de la musique afro-urbaine, des beats gnawa, un cirque surréaliste et enfin une fanfare, le public avait de quoi se délecter pendant cette période, avec des spectacles aussi variés qu’originaux.

Sira Kouyaté

Enfin, le Noël Mandingue, qui prendra place au Nouveau théâtre de Montreuil (10 place Jean Jaurès, Réservations 01.48.70.48.90), viendra clore en beauté ce festival avec Bobo Foli (avec Boubacar Dembélé : djembé, n’goni • Kalifa Dembélé : djembé, kamele n’goni, choeurs • Adama Dembélé : balafon, voix, kora • Ibrahima Diabaté : doun-doun, djeli goni), Amkoullel(avec Amkoullel : voix • Yacouba Sissoko : n’goni, guitare, tamanis • Christophe Pérotin : batterie – DJ) et Sira Kouyaté, Véritable étoile montante de la musique malienne, fille de Mamaye Kouyate et Mah Damba. Dotée d’une étonnante maturité scénique et d’une voix rauque et puissante, elle revendique une modernité dans son approche de l’art de griots.

Parmi les concerts à venir, citons quelques dates intéressantes :

- mardi 11 décembre à 20h30 : Ballaké Sissoko.
Maître de la kora (cette harpe-luth à 21 cordes d’origine mandingue), improvisateur et compositeur surdoué et passionné, Ballaké Sissoko est aujourd’hui l’un des grands musiciens du monde.
Lieu : LE 104, 104 rue d’Aubervilliers / 5 rue Curial. Réservations : 01.53.35.50.00

- vendredi 14 décembre à 20h30 : Adama Coulibaly / Sidikiba Coulibaly Trio.
Doté d’une voix puissante et mélodique, Adama possède aussi un grand sens rythmique, et son sens du groove, sa présence à la fois percutante et sereine, sa façon de tenir son donso n’goni comme une guitare électrique font de lui un des plus étonnants musiciens chasseurs rencontrés dans Africolor.
Samba Diabaté (guitare, jeli n’goni) et Vincent Zanetti (guitare, percussions) travaillent ensemble depuis des années. Dans cette formule de trio acoustique, ils mettent leurs sensibilités au service de la voix de Sidikiba Coulibaly (simbi, voix), dans des arrangements tout en finesse.
Lieu : L’Odéon, 1, place du Bicentenaire de la Révolution. Réservations 01.49.63.42.90

Adama Coulibaly

- jeudi 20 décembre à 20h30 : Kridmandaz / Moringue Art Guerrier / Marjolaine Karlin.
Une langue qui ne se renouvelle pas est une langue vouée à mourir, d’où le nom du groupe qui veut dire « revendication ». Il est constitué de Tintin : kayamb, voix • Yannis Peyen : roulèr • Vava : kayamb, petites percussions • David Griboire : piker, sati • Jean Didier Hoareau : roulèr, djembé, choeurs • Apéro : slam (en featuring).
Le code noir ne permettant pas aux esclaves de se battre, ceux-ci mirent au point le moringue, lutte de combat pratiquée au son des percussions. Après l’abolition de l’esclavage, cette danse guerrière s’éteindra petit à petit jusqu’aux années 80 à partir desquelles le champion de boxe Jean René Dreinaza consacrera son énergie à faire revivre cet art.
Grooves à faire trembler les racines des métropoles, voix aériennes pour rejoindre le vol des oiseaux migrateurs et rendre ainsi plus intelligible l’histoire occidentale contemporaine : le trio Marjolaine/Jean-Didier Hoareau/Rémi Sciuto vous invite dans ses transports.
Lieu : Bondy, Espace Marcel Chauzy, Esplanade Claude Fuzier. Réservations
01.48.50.54.68