Kunsthaus de Zurich
Zurich : Marc Chagall

Le Kunsthaus expose Chagall, maître de le modernité

Article mis en ligne le 20 février 2013
dernière modification le 14 mai 2013

L’exposition proposée par le Kunsthaus de Zurich propose de découvrir, par le biais d’environ 90 tableaux et travaux sur papier, la création des années 1911-1922 du peintre.

Marc Chagall (1887–1985) est l’un des artistes les plus célèbres et les plus appréciés du 20e siècle. Ses tableaux montrant la vie quotidienne dans les villages russes, ses personnages flottant dans les airs, ses vaches et ses poules volantes sont connus dans le monde entier.

L’exposition du Kunsthaus Zürich s’attache à corriger certains clichés à l’origine de sa gloire tardive, et met à l’honneur tout ce que ce fabuleux artiste a apporté à l’avant-garde. Elle se concentre sur les années 1911-1922, qui furent décisives dans la carrière de l’artiste ; les étapes les plus importantes de cette période sont le séjour à Paris avant la Première Guerre mondiale (de 1911 à 1914), le voyage à Berlin et l’exposition qui fut organisée en 1914, ainsi que les années qu’il passa dans sa Russie natale déstabilisée par la révolution (de 1914 à 1922).

C’est durant ces années-là que Chagall s’imposa en maître de la modernité, forgeant le langage pictural qui constitua la base de sa création pour le restant de sa vie. Mais tandis que les motifs se nourrissent souvent des rites et des coutumes juives, les tableaux créés par Chagall durant cette période reflètent nettement l’impulsion des avant-gardes de l’époque. Ayant connu l’âge d’or de la modernité à Paris, avant la Première Guerre mondiale, l’artiste a su combiner des éléments fauvistes, cubistes et orphistes pour donner naissance à des visions oniriques qui à leur tour influenceront les expressionnistes et les surréalistes.

D’autre part, pendant son séjour en Russie, de 1914 à 1922, Chagall est confronté aux tendances artistiques qui dominent alors le pays : le suprématisme et le constructivisme. Il traverse cependant toutes ces mouvances et ces phases en préservant son identité d’artiste juif. Issu d’une petite ville pauvre, il gardera une vision du monde qui toujours portera la trace de ses origines, et les souvenirs nostalgiques de son enfance et de sa jeunesse hassidique resteront très présents dans ses tableaux.

Jusqu’au 12 mai 2013.

A noter que Chagall fait également les honneurs d’une exposition à Paris, au Musée du Luxembourg, où l’ensemble de sa carrière est évoquée. A voir du 21 février au 21 juillet 2013.