Museo Fondazione Roma, Rome
Rome : Hogarth, Reynolds, Turner

La peinture anglaise à l’aube de la modernité

Article mis en ligne le 16 avril 2014
dernière modification le 21 juillet 2014

La Fondation Roma-Arte-Musei organise une exposition intitulée « Hogarth, Reynolds, Turner. La peinture anglaise à l’aube de la modernité » dans les salles du Palazzo Sciarra.

Le but de cette manifestation est d’offrir au public une vision d’ensemble du développement artistique et social, qui se définit au XVIIIe siècle par l’hégémonie de la Grande Bretagne sur le plan historique, politique et économique.

A cette fin ont été réunies une centaine d’œuvres provenant des plus prestigieuses institutions muséales - tels que le British Museum, la Tate Britain, le Victoria & Albert Museum, la Royal Academy, la National Portrait Gallery, le Museum de London, la Galleria degli Uffizi - auxquelles ont été jointes un noyau d’œuvres provenant d’une importante récolte américaine du Yale Centre for British Art.

Devenue dans le courant du XVIIIe une vraie puissance internationale, protagoniste de la révolution industrielle et de l’hégémonie sur les routes maritimes, l’Angleterre se pose pour la première fois le problème de la naissance de sa propre école artistique.

Le développement économique autorise la naissance d’un monde nouveau de figures professionnelles, industrielles et marchandes, scientifiques et philosophiques, des personnages qui trouve dans les arts visuels un support significatif à l’affirmation de leur nouveau statut, devenant les mécènes de ceux dont la maestria dans les arts contribueront à la définition d’une école nationale.

Le parcours de l’exposition s’articule autour de sept sections et propose une sélection des peintres anglais les plus significatifs, avec l’objectif de documenter en particulier les genres du portrait et de la peinture de paysage qui a connu un important succès durant ce siècle et a développé un langage figuratif capable d’interpréter cette modernité qui deviendra au XIXe siècle une référence commune à toute l’Europe.

Il est ainsi possible, en parcourant l’exposition, d’admirer des peintres comme Hogarth (1697-1764), Reynolds (1723-1792), Gainsborough (1727-1788), Wright of Derby (1734-1797), Stubbs (1724-1806), Füssli (1741-1825), Constable (1776-1837) et Turner (1775-1851), qui offrent avec leurs œuvres un aperçu significatif de la particularité et de l’originalité de l’art anglais, ce qui manquait à Rome lors de l’exposition de 1966.

Du 15 avril au 20 juillet 2014