Musée Rath, Genève
Genève : Gustave Courbet

Les années suisses

Article mis en ligne le 3 septembre 2014
dernière modification le 5 janvier 2015

Le Musée d’art et d’histoire de Genève présente, au musée Rath, une exposition centrée sur les tableaux peints par Courbet lors des dernières années de sa vie, passées en Suisse.

Les dernières années que Gustave Courbet a passées en Suisse, du 23 juillet 1873 au 31 décembre 1877, date de sa mort, ont été négligées par l’histoire de l’art. Malade, âgé, durement affecté par le procès de la colonne Vendôme et par son exil, entouré de collaborateurs très zélés, Courbet ne serait plus le grand peintre qui avait révolutionné la peinture française et européenne depuis la fin des années 1840.

Pourtant Courbet a continué à être Courbet : un artiste actif qui peint, expose des œuvres anciennes ou récentes, rencontre ses camarades et s’intéresse à la vie artistique et politique de son pays d’adoption.

L’exposition entend donc revenir sur cette partie de sa vie, reconsidérer sa place dans la carrière du peintre et mesurer l’impact que sa présence sur les bords du lac Léman a eu sur la scène artistique suisse. Cet événement s’inscrit dans la saison « Courbet en Suisse » organisée conjointement par la Fondation Beyeler à Riehen et le Musée d’art et d’histoire.

A voir du 5 septembre 2014 au 4 janvier 2015

Plusieurs visites guidées auront lieu durant le mois de septembre : le 10 à 18h30, les 14 et 28 septembre à 11h30, en compagnie de Camille Abele, historienne de l’art / le 21 septembre à 11h30 en compagnie de Cyril Macq, historien de l’art

A noter que l’exposition de la Fondation Beyeler, agendée du 7 septembre 2014 au 18 janvier 2015, s’attachera à montrer que Courbet a été l’un des premiers artistes d’avant-garde.