Uni Mail, Genève
Genève : « L’énigme Anticythère »

A ne pas manquer !

Article mis en ligne le 23 janvier 2016
dernière modification le 7 mars 2016

L’exposition qui a lieu à Uni-Mail permet d’approcher l’énigme de la Machine d’Anticythère, premier calculateur analogique au monde, découvert dans une épave antique près de l’île grecque d’Anticythère en 1900.

L’exposition, élaborée par l’Unité d’archéologie classique et l’Observatoire de l’UNIGE, la Fondation nationale de la recherche hellénique et l’Université d’Athènes, ainsi que par le Départment recherche et développement de la manufacture Hublot, permet d’approcher l’énigme de la “Machine d’Anticythère“, appelée parfois aussi le premier calculateur analogique au monde.

La mesure du temps dans l’Antiquité, la représentation de l’Univers, la navigation antique et enfin, les recherches en cours sur les sites archéologiques d’Anticythère font partie des aspects abordés dans cette exposition. Un modèle du mécanisme et des reconstitutions informatiques la complètent et permettent de plonger dans l’archéologie et ses rapports à l’astronomie antique.

L’énigme Anticythère - un calculateur astronomique dans l’Antiquité
En 1900, des plongeurs d’éponges découvrirent près de l’île grecque d’Anticythère, entre Cythère et la Crète, une épave antique qui avait coulé vers 70 av. J.-C. Le bateau transportait une très importante charge d’œuvres d’art et d’objets de luxe destinés à décorer des demeures de riches propriétaires romains en Italie.

Parmi les nombreux objets (dont une partie importante est exposée actuellement et jusqu’au 27 mars 2016 à l’Antikenmuseum de Bâle) se trouvaient aussi des fragments d’un étrange mécanisme astronomique en bronze. Il comprenait des dizaines de roues dentées et disposées sur plusieurs plans. Qu’en est-il de cette énigmatique « Machine d’Anticythère », appelée parfois aussi le premier calculateur analogique au monde qui, depuis plus d’un siècle, n’arrête pas à fasciner le public et les chercheurs ?

En marge de l’exposition

- 11 février à 18h30 : Conférence Au cœur de l’énigme : les clés du mécanisme d’Anticythère présentée par Lorenz Baumer, directeur de l’Unité d’archéologie classique de l’UNIGE, Pierre Dubath, chercheur au Département d’astronomie, Yanis Bitsakis, historien des sciences, et Mathias Buttet, directeur R&D chez Hublot.

Du 3 février au 2 mars 2016

lundi-vendredi : de 7h30 à 19h - Entrée libre