Musée des Beaux-Arts & Centre Paul Klee, Berne
Berne : « Chinese Whispers »

Artistes chinois contemporains

Article mis en ligne le 17 février 2016

Dans le cadre d’une exposition commune du Musée des Beaux-Arts de Berne et du Zentrum Paul Klee, le public pourra découvrir d’importantes pièces de la collection du Suisse Uli Sigg à Berne.

« Chinese Whispers » (murmures chinois) propose une incursion en profondeur dans la production artistique chinoise des quinze dernières années et une découverte de ce pays à travers le regard de ses artistes, d’Ai Weiwei à Zhuang Hui.

Le titre « Chinese Whispers » est le nom anglais du « téléphone arabe », un jeu d’enfant qui consiste à faire circuler un message de bouche à oreille, message qui se déforme au fur et à mesure que les participants le transmettent. Cette idée de transmission, d’échange, de malentendu et de déformation est également à la base du concept de cette exposition.

Fang Lijun « Sans titre », 2007 (détail)
Huile sur toile, 3 panneaux, 360 x 750 cm © L’artiste. M+ Sigg Collection, Hong Kong. By donation

Les œuvres présentées mettent en évidence l’influence de l’art contemporain occidental sur la création chinoise, tout en proposant une réflexion sur les traditions et les conditions de vie dans la Chine d’aujourd’hui. L’exposition s’interroge en outre sur la perception occidentale de la Chine : premier espace culturel mondial par sa taille, en passe de devenir la plus grande puissance économique planétaire, la Chine se rapproche mais, en raison de ses différences culturelles, historiques et politiques, ne nous en est pas moins étrangère.

Ai Weiwei « Fragments », 2005
Bois ; table, chaises, parties de poutres et piliers provenant de temples démantelés de la dynastie Qing (1644–1911), 500 x 850 x 700 cm © l’artiste. M+ Sigg Collection, Hong Kong. By donation

« Chinese Whispers » montre la position des artistes chinois entre Orient et Occident, entre tradition et progrès. Avec assurance, les plasticiens chinois s’efforcent de concilier ces deux mondes et de se donner une identité propre sur le marché international de l’art. Parallèlement, les œuvres témoignent des profondes mutations que connaît la Chine en matière d’urbanisme, de gestion des ressources, d’historiographie récente, de critique du système politique, ou d’introspection émotionnelle.

Du 19 février au 19 juin 2016

Pour ceux que cela intéresse, le teaser de l’exposition peut être consulté à l’adresse suivante

Site du Centre Paul Klee