L’Heure bleue
La Chaux-de-Fonds : « Amok »

Création

Article mis en ligne le 19 février 2016
dernière modification le 24 janvier 2016

Un opéra verra le jour en février à L’Heure bleue, dont le livret d’Orianne Moretti est inspiré par Les Fleurs du Mal de Baudelaire et Faust de Goethe.

AMOK. Sous ce vocable mystérieux se cachent les initiales d’Alma Mahler et d’Oskar Kokoschka. La Muse et le Peintre. Deux êtres hors du commun qui, à l’aube de la Première Guerre mondiale, vécurent une liaison folle et tumultueuse. Elle était alors la veuve du grand musicien Gustav Mahler, et lui un jeune artiste. Kokoschka a fait d’Alma son égérie, son inspiratrice, sa sirène. Leur séparation le laisse exsangue. Il s’enrôle dans l’armée et en revient blessé au front.

Sophie Angebault

Amok. Ce mot désigne aussi pour les ethnologues une certaine folie meurtrière, proche du suicide. Initiales singulièrement troublantes que celles de ce couple passionnel…

C’est sur cette étrange correspondance que joue Orianne Moretti, auteure et metteure
en scène de ce qu’elle appelle un « opéra expressionniste ». Dans le livret, elle mêle à l’envi Les Fleurs du Mal de Baudelaire et le Faust de Goethe. Car, dit-elle, c’est dans leur poésie qu’elle a trouvé une démesure à la mesure de cette histoire d’amour aux allures presque médiévales.

Sur une musique originale de François Cattin, treize chanteurs lyriques - dont la soprano dramatique Sophie Angebault (Alma), le baryton-basse Till Fechner (Oskar), la basse Dan Popescu (Le père d’Alma) et la soprano colorature Magali Arnault Stanczak (Alma jeune fille) - incarnent les figures qui ont traversé la vie des amants terribles. C’est Nicolas Farine, chef d’orchestre et pianiste, qui dirigera l’Ensemble KNM Berlin,

Les 25 et 26 février à 20h15 à L’Heure bleue

Billetterie : +41 32 967 60 50, billet@tpr.ch