Centre Pompidou, Paris
Paris : Chagall, Lissitzky, Malévitch

L’avant-garde russe à Vitebsk (1918-1922)

Article mis en ligne le 31 mars 2018
dernière modification le 24 juillet 2018

Le Centre Pompidou propose au public de redécouvrir l’un des chapitres de l’aventure de la modernité et de l’avant-garde russe : la période de l’école populaire d’art (1918 - 1922) fondée par Marc Chagall dans sa ville natale de Vitebsk, située aujourd’hui en Biélorussie.

L’année 2018 marque le centième anniversaire de la nomination de Marc Chagall au poste de commissaire des beaux-arts de la ville de Vitebsk. Cet événement, suivi de peu par l’ouverture de l’École populaire d’art sous l’impulsion de l’artiste, ouvre une période fébrile des activités artistiques en ce lieu. Parmi les artistes invités par Chagall à enseigner dans son établissement figurent des protagonistes majeurs de l’avant-garde russe, tels El Lissitzky et Kasimir Malévitch, fondateur du suprématisme.

Si l’exposition que consacre le Centre Pompidou à cette avant-garde russe, de 1918 à 1922, prend pour cœur l’œuvre de ces trois figures emblématiques, elle présente aussi les travaux d’enseignants et d’étudiants de l’école de Vitebsk : Vera Ermolaeva, Nicolaï Souietine, Ilia Tchachnik, ou encore Lazar Khidekel et David Yakerson. À travers un ensemble inédit de deux cent cinquante œuvres et documents, cette manifestation éclaire pour la première fois les années post-révolutionnaires où, loin des métropoles russes, l’histoire de l’art s’écrit à Vitebsk.

À travers un ensemble inédit de deux cent cinquante œuvres et documents, cette manifestation éclaire pour la première fois les années post-révolutionnaires où, loin des métropoles russes, l’histoire de l’art s’écrit à Vitebsk.

Du 28 mars au 16 juillet 2018